Plus de 2 300 hectares ravagés en 2018 en Algérie à cause des feux de forêts

0

La furie des feux de forêts n’a pas épargné le couvert végétal algérien. Ainsi, une superficie totale de 2 312 hectares a été ravagée par ces feux à travers le pays en 2018.

C’est ce qu’a précisé, mardi 25 décembre 2018 à Alger, le Directeur de protection de la faune et de la flore de la (DGF), Abdelkader Benkhira ajoutant que le bilan 2018 fait état de 797 foyers d’incendie ayant parcouru une superficie de 2 312 ha, répartie entre 1 035 ha de forêts, 590 ha de maquis et 687 ha de broussaille.

A en croire le responsable de la DGF, les wilayas les plus touchées ont été Batna, Khenchela, Médéa, Ain Defla, Tlemcen et Saida, selon le même responsable. Il a également observé que ce bilan est « l’un des plus faibles bilans enregistrés depuis plusieurs années ».

Concernant les dispositifs mis en place pour lutter contre les feux de forêts, il a fait part de l’installation de 40 comités de wilayas pour la coordination des opérations et la mobilisation des moyens de lutte sur le territoire de la wilaya, ainsi que la mobilisation de 406 postes de vigie dotés d’un effectif de 961 éléments répartis à travers les massifs forestiers.

Ces moyens se sont ajoutés à la mobilisation de 473 brigades mobiles (2.351 agents des forêts) et de 28 camions ravitailleurs de grande capacité, approvisionnés à partir de 2.661 points d’eau.

Aussi, l’administration des forêts a acquis 44 camions citernes, permettant ainsi de rehausser le niveau opérationnel à travers le déploiement de 5 colonnes mobiles d’intervention couvrant 5 régions du nord du pays.

Il a également fait savoir que 4.600 uniformes ignifuges (ininflammables) complets avaient été acquis.

En outre, 2.000 équipements radioélectriques de type VHF ont été mobilisés pour donner l’alerte rapide des feux naissants et renforcer la coordination dans l’intervention et la mobilisation des moyens de lutte.

Pour sa part, le Directeur général des forêts, Ali Mahmoudi, a mis en avant l’importance de la coordination avec l’Agence nationale spatiale (ASAL) et l’Office national de la météorologie (ONM), entre autres, dans la prévention et la lutte contre les feux de forêts.

« La coordination avec l’ONM consiste en l’établissement de bulletins spéciaux pour nous alerter sur les wilayas à hauts risques, permettant de renforcer l’intervention et d’agir à temps pour prévenir les catastrophes supposées », a expliqué M. Mahmoudi.

Présent à cette rencontre, un représentant de l’Asal a expliqué la contribution de cette agence dans la prévention contre les catastrophes naturelles notamment les feux de forêt, à travers l’identification, la localisation et l’établissement de cartes des incendies.

« L’ASAL fournit à la DGF et à la Direction générale de la protection civile des images satellitaires permettant d’identifier et de déterminer les zones touchées par les incendies », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Kamel Chadi, a mis en exergue les efforts consentis en matière d’intervention, de prévention et de lutte contre les feux de forêts qui, selon lui, ont connu une baisse en 2018.

Le même responsable a observé qu’en plus des actions préventives entreprises par les différents départements ministériels, la coordination intersectorielle et les campagnes de sensibilisation menées par les associations ont contribué à réduire le nombre des feux de forêt.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire