Le cheptel Sud-africain attaqué par la fièvre aphteuse

0

La fièvre aphteuse, une maladie hautement contagieuse qui engendre des lésions nasales ainsi que des problèmes de boiteries chez les populations bovines et ovines a été confirmée à Vhembe, un district septentrional de la province du Limpopo, frontalière du Zimbabwe en Afrique du Sud.

A ce propos, Khaye Nkwanyana, porte-parole du Département de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche (DAFF) a soutenu : « nous avons rapidement mis en quarantaine la zone afin qu’elle n’affecte pas l’élevage commercial de bétail, ce qui menacerait la santé des consommateurs et l’activité d’exportation ».  

D’après Reuters, l’exécutif poursuit ses investigations afin de déterminer l’ampleur de la contamination et vérifier les résultats positifs des tests trouvés au laboratoire.

En réaction à cette situation, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a retiré temporairement à la nation arc-en-ciel son statut de pays indemne de fièvre aphteuse, tandis que les exportations de produits devraient se poursuivre du fait de la non-contamination des élevages commerciaux.   

L’Afrique du Sud possède le 6e plus important troupeau de bétail sur le continent, derrière l’Ethiopie, le Soudan, la Tanzanie, le Nigeria et le Kenya. L’élevage génère, selon les données de l’OMC, environ 48% de la valeur de la production agropastorale et emploie près de 500 000 personnes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here