Un gros et rare diamant bleu de plus de 20 carats découvert au Botswana

0

Le plus gros diamant bleu jamais trouvé au Botswana, de 20,46 carats, a été présenté au public mercredi 17 avril 2019 à Gaborone, la capitale du Botswana, une découverte exceptionnelle dans ce pays d’Afrique australe qui est l’un des principaux producteurs de diamants au monde.

« C’est incroyablement rare de trouver une pierre de cette couleur et de cette nature. C’est une découverte unique, aussi rare que de découvrir une étoile dans la Voie lactée », a déclaré Marcus ter Haar, directeur général de la société Okavango Diamond Company (ODC), propriétaire du diamant.

Il a été surnommé Okavango Blue, en l’honneur du delta du fleuve Okavango (troisième cours d’eau d’Afrique australe), site naturel inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, rapporte le site anglophone mining.com. Il doit être vendu à la fin de l’année.

La pierre a été extraite de la mine d’Orapa (est), la plus grande mine à ciel ouvert de diamants au monde, et entre dans la catégorie, très rare, des « fancy blue ».

« Il est très inhabituel de trouver une pierre de cette couleur et de cette nature au Botswana. C’est une découverte que l’on ne fait qu’une fois dans sa vie, ce qui est aussi rare que repérer une étoile dans la Voie lactée », a fait encore valoir Marcus Ter Haar.

Il s’agit de pierres entièrement naturelles, de couleur bleu-gris ou bleu vert, précise le site leibish.com. « La couleur le plus souvent liée à la royauté, à la sagesse et au prestige », précise cette source. Il fait 20,46 carats. Un carat pesant (en joaillerie) 0,2 gramme, le « Okavango Blue » pèse donc 102,3 grammes. 

En 2016, le célèbre diamant bleu Oppenheimer avait battu tous les records à Genève lors d’enchères de la maison Christie’s. La pierre d’un bleu vif exceptionnel, d’un poids de 14,62 carats et montée en bague, avait été vendue au prix record de 57,54 millions de dollars.

La Okavango Diamond Company appartient au gouvernement du Botswana, où les diamants représentent 80 % des exportations.

Moctar FICOU / VivAfrik       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here