Divers sujets au menu des quotidiens

0

L’accès à l’eau potable, le climat et la pêche en Afrique sont les principaux sujets relayés par la presse en ligne ce 27 mai 2019.

« Cote d’Ivoire : Accès à l’eau potable en milieu rural – L’opération de réparation de 21 mille pompes villageoises démarre ce lundi », titre le journal allafrica.com. « Le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Gon Coulibaly, va donner le ton, ce matin, à partir de 9 h 30 dans le village d’Etoubéti, à environ deux Km d’Aboisso », renseigne le média.

Qui précise qu’ « Amadou Gon Coulibaly, par ailleurs, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, effectuera le déplacement avec trois membres du gouvernement que sont Marcel Amon Tanoh, ministre des Affaires étrangères, Aouélé Eugène Aka, ministre de la Santé et de l’Hygiène publique et président du Conseil régional du Sud-Comoé ainsi que le ministre en charge de l’Hydraulique, Laurent Tchagba ».

Le même jour, informe notre source, de nombreux membres du gouvernement ayant effectué le déplacement dans une vingtaine de localités du pays, procéderont également au lancement des travaux de réparation de ces pompes villageoises. Demain, l’opération devrait suivre avec deux autres localités, notamment à Abou Sékakoi (Adzopé) et à Mahana (Touba). Dans ces villages, les ministres Patick Achi et Seka Seka, Ramata Ly Bakayoko et Moussa Sanogo.

Le journal qui cite le Président de la République, Son Excellence Alassane Ouattara, pour qui l’amélioration des conditions de vie des populations est une priorité, note qu’il « a pris l’engagement, lors de son message à la nation le 31 décembre 2018, de mettre en place un programme social qui prend en compte la réhabilitation de 21000 pompes à motricité humaine à hauteur de 15 milliards FCfa en vue de garantir la fourniture d’eau potable en milieu rural », rappelait le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba, le 23 mai au cours d’une conférence de presse au Plateau ».

lenouveaugabon.com révèle que «Près de la moitié de l’eau produite par la Société d’énergie et d’eau du Gabon est perdue du fait des fuites ».

Selon le site, « Dans le cadre du programme d’accès à l’eau potable pour tous, dans le grand Libreville, le ministère de l’Eau et de l’Énergie et la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) viennent de lancer une opération de lutte contre les fuites d’eau au Gabon. Selon le ministère de l’Eau et de l’Énergie, ‘’à ce jour, près de 50 % de l’eau produite par la SEEG n’est pas facturée et est essentiellement perdue dans la nature du fait des fuites. Il s’agit donc d’autant d’eau indisponible pour les usagers’’ ». 

Le quotidien latribune.fr s’intéresse quant à lui au climat et affiche à sa Une « Embarquer les citoyens, principal défi face au changement climatique ». La sixième édition du « Forum Météo et Climat », qui se tient à l’Hôtel de Ville de Paris jusqu’au 28 mai inclus, se penche sur la nécessaire évolution de nos modes de vie et de consommation. En effet, le comportement du consommateur-usager peut représenter un frein ou au contraire un levier essentiel de la transition écologique, peut-on lire dans le quotidien.

« Pour le climat, changeons nos comportements ». Le thème du sixième Forum international de la météo et du climat, dont La Tribune est partenaire, et qui se tient à Paris du 25 au 28 mai, a pris une signification nouvelle ces derniers mois. En effet, comme cela a beaucoup été commenté depuis l’éclatement de la crise des « Gilets jaunes », déclenchée par la hausse annoncée du prix des carburants en partie due à la taxe carbone, l’adhésion du consommateur est une condition sine qua non de l’efficacité de certaines politiques publiques. En l’espèce, un manque de pédagogie, de transparence de l’utilisation des revenus et de justice sociale a été incriminé pour expliquer la réaction épidermique suscitée par cette perspective, ont encore détaillé nos confrères.

« Pêche au thon rouge : lancement de la campagne 2019 », c’est le titre qui barre la Une d’algerie360.com. « La campagne de la pêche au thon rouge pour l’année 2019 a débuté dimanche avec 22 (mai 2019) navires battant pavillon national pour la pêche d’un quota de 1.437 tonnes, a-t-on appris de la Direction générale de la pêche et de l’aquaculture ».

D’après nos confrères, les négociations autour de ce quota accordé à l’Algérie par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l`Atlantique (CICTA) ont eu lieu durant les travaux de la réunion de la CICTA tenue en novembre 2018 en Croatie. « Toutes les mesures nécessaires ont été prises en vue d’assurer le bon déroulement de cette campagne à travers la remise des autorisations de pêche aux opérateurs concernés. Le montant des redevances payées par les 22 armateurs en faveur de la Trésorerie en contrepartie de ces autorisations, s’élève à 76 millions de DA ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here