La Kenya Power financera l’hybridation au solaire et à l’éolienne de 23 mini-réseaux

0

Jadis appelée sous le nom de Kenya Power and Lighting Company, la Kenya Power qui est une limited liability company (une compagnie à responsabilité limitée) a alloué, grâce à l’appui de l’Agence française de développement (AFD), un financement de 700 millions de shillings (6,7 millions $) à l’hybridation de ses systèmes de production hors réseau, implantés dans le pays. Il s’agira concrètement d’insérer dans ces mini-réseaux, des technologies de production d’électricité solaire ou éolienne afin de renforcer leur fiabilité et de diminuer leur dépendance aux énergies fossiles.

Si l’on se fie à la compagnie, ce financement sera consacré à un projet visant 23 mini-réseaux sur l’ensemble du territoire national. Le Kenya abrite actuellement 27 de ces installations, fonctionnant essentiellement au diesel, et qui permettent d’apporter l’électricité à des localités hors de portée du réseau électrique nationale.

« L’hybridation prévue des centrales électriques hors réseau aidera à étendre l’accès à l’électricité des Kenyans et à améliorer notre mix énergétique. L’accès à une électricité suffisante et fiable aidera au développement des activités de production et de génération de revenus pour les communautés locales, ce qui permettra de soutenir le développement, la création d’emplois et de réduire la pauvreté dans les zones rurales », a affirmé David Mwaniki, le chargé de la gestion du réseau et du développement des infrastructures à la Kenya Power.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here