L’exploitation des hydrocarbures va doper la croissance au Sénégal à partir de 2022 (FMI)

0

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué que la production commerciale des hydrocarbures à partir de 2022 devrait doper la croissance sénégalaise. Ainsi, le Sénégal ne tardera pas à récolter les fruits de la mise en exploitation de ses premiers champs pétroliers. Car, selon le FMI, les investissements dans ce secteur auront des effets positifs sur la croissance de l’économie du Sénégal même si, à moyen terme, l’inflation devrait rester faible.

Si l’on se fie aux projections de cette institution, le pays devrait enregistrer une croissance économique de 6%, cette année. Tirée par l’investissement privé, elle devrait atteindre les 7% en 2020/2021 avant de s’accélérer suite aux exportations d’hydrocarbures du pays. Cette période va coïncider avec celle où le Produit intérieur brute (PIB) va « connaître un nouvel élan avec le début de la production commerciale des hydrocarbures en 2022 ». D’autres sources évoquent même une croissance à deux chiffres.

En outre, le FMI souligne que cette hausse du PIB sera essentiellement portée par le renforcement des investissements dans le secteur privé dans la perspective de l’entrée en production des champs d’hydrocarbures dès 2022.  

Cependant, le FMI indique que le déficit de la balance courante du Sénégal devrait quant à lui, augmenter jusqu’en 2021. Ce, essentiellement à cause des importations nécessaires pour la « construction des projets d’hydrocarbures ». Ce déficit devrait néanmoins se réduire avec le démarrage de la production et de l’exportation du pétrole et du gaz.

Dans le cadre de l’implémentation d’un programme soutenu par l’Instrument de coordination des politiques économiques (ICPE) d’une durée de trois ans, le FMI indique qu’il appuiera les autorités sénégalaises dans « la mise en place d’une gouvernance soutenable et transparente des ressources issues de l’exploitation des récentes découvertes d’hydrocarbures ».

Rappelons que le pays est secoué par un scandale de corruption lié à l’attribution de deux champs pétroliers et gaziers à l’homme d’affaires Franck Timis par Aliou Sall, frère du président Macky Sall.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here