Les ministres en charge de l’énergie de l’UEMOA planchent sur l’efficacité énergétique au Burkina Faso

0

Le ministre Burkinabè de l’Energie, le Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo a présidé, vendredi 22 novembre 2019 à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, la cérémonie d’ouverture des travaux de la réunion des ministres en charge de l’Energie de l’espace de Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La réunion qui a pour objectif la validation de deux directives relatives à l’efficacité énergétique a enregistré la présence de Fily Bouare Sissoko, Commissaire en charge du département du Développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie numérique de la Commission de l’UEMOA.   

Les ministres de l’Energie du Niger, du Mali, les représentants des ministres du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Togo, de la Guinée Bissau, des experts des pays membres, des personnes ressources ainsi que des cadres de la Commission de l’UEMOA ont également pris part à cette réunion.

Au cours de son speech, le Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo a insisté sur le rôle primordial que joue l’énergie dans le développement de tous les secteurs de la vie. « La disponibilité de l’énergie à un coût abordable, est essentielle pour la compétitivité de nos industries et l’amélioration du cadre de vie de nos populations », a-t-il dit. Le ministre reste convaincu que ces deux initiatives communautaires pour la promotion des équipements économes en énergie ainsi que la construction de bâtiments moins énergivores conduiront à la réduction de la pollution environnementale et de la facture énergétique des ménages ainsi que des entreprises dans l’espace UEMOA.

De son côté, Fily Bouare Sissoko, a, lors de son allocution, mis l’accent sur les différentes stratégies engagées en matière d’efficacité énergétique par la Commission de l’UEMOA depuis 2009. « Cette rencontre est une étape importante du processus visant à doter l’Union de cadres réglementaires harmonisés prenant en compte, d’une part, la mise en place d’un système d’étiquetage énergétique permettant aux usagers de connaitre facilement les lampes électroniques et appareils électroménagers les plus économes en énergie et d’autre part, l’intégration des exigences minimales d’Efficacité Energétique dans les normes de construction des Etats de l’Union ».

Moctar FICOU / VivAfrik              

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here