Guinée : GAC œuvre pour le respect des normes environnementales

0

La société Guinea Alumina Corporation (GAC) dispose d’une concession minière de 690 km2, dans la région de Boké, ville située au nord-ouest de la Guinée, précisément dans la localité de Tinguilinta. Dans le but de répondre aux normes de l’Organisation internationale du travail et celles de la Société financière internationale (SFI), la filiale de la société Emirates Global Aluminium mise sur les compétences issues des communautés touchées par le projet. Selon le Directeur de la Communication, Martin Simard que notre rédaction a rencontré, 4 650 travailleurs auraient été employés au moment des travaux de construction en 2018. Selon la même source, 85% étaient des Guinéens et 67% issus de la localité de Boké. Disposant d’une voie ferrée de 135 km qu’elle utilise avec la Compagnie de Bauxite de Guinée (CBG), la première exportation de minerai de GAC a eu lieu au mois d’août 2019, au terme d’importants travaux de construction. De l’extraction de la bauxite au transport maritime, GAC dispose de machines de dernière génération. Actuellement, elle possède deux locomotives de 498 wagons pouvant transporter 85 tonnes de minerai chacun. Ce qui fait 160 mille tonnes chaque quatre jours. À cela s’ajoutent deux concasseurs qui transforment les blocs de minerais en agrégats qui vont être réduits par la suite à des dimensions acceptables pour le transport vers Wagons. Pour la sauvegarde de l’environnement, GAC dispose d’un plan de gestion environnementale. «Au niveau du gouvernement, il y a un certificat de conformité annuel qui se fait à travers les audits et les inspections. Vous avez aussi nos bailleurs qui font des visites régulières sur le site, pour voir les actions qui sont menées sur le terrain. Notre objectif, c’est d’éviter les endroits sensibles. Si on ne peut pas éviter, on minimise les dégâts. Ce que nous menons comme action également, c’est la réhabilitation de la zone et la restauration écologique en concert avec les communautés », a fait savoir le responsable de la biodiversité et de la conformité, Mamadou Samba Barry. Outre le respect des normes environnementales, GAC traduit son souci majeur de préserver la nature par la mise en place d’une section qui s’occupe de la biodiversité. Selon le Directeur de la mine, Moussa Mara, GAC a expédié plus d’un million de tonnes de minerai de bauxite depuis le début des exportations au mois d’août 2019. Elle poursuit sa montée pour atteindre sa capacité nominale de 12 millions de tonnes par an, renseigne guinee360.com.

AngloGold Ashanti cède ses actifs sud-africains restants à Harmony Gold pour 300 millions $

La compagnie minière AngloGold Ashanti a annoncé mercredi la conclusion d’un accord avec Harmony Gold pour lui céder l’ensemble de ses projets restants en Afrique du Sud. La transaction d’une valeur d’environ 300 millions $ sera finalisée d’ici juin, sous réserve des approbations réglementaires. Selon les termes de l’accord, Harmony entrera notamment en possession de la mine d’or souterraine Mponeng et des mines de Tau Tona et de Savuka. La compagnie prendra également le contrôle de First Uranium, la filiale d’AngloGold qui possède Mine Waste Solutions, une opération de retraitement des déchets miniers. AngloGold Ashanti recevra en échange de ses actifs un payement initial de 200 millions $. Le montant restant sera ensuite versé jusqu’en 2027 sous forme de deux payements distincts en fonction de la production d’or aux mines Mponeng, Tau Tona et Savuka. Si AngloGold veut utiliser les fonds pour réduire sa dette, la transaction traduit surtout sa détermination à se concentrer sur ses autres actifs. La compagnie est présente en Afrique dans des pays comme la Tanzanie, le Ghana, la Guinée, le Mali ou encore la RDC. Elle possède également des actifs en Amérique du Sud et en Australie, lit-on à agenceecofin.com.                     

Rapport d’étude sur le marché mondial du ciment de bauxite 2020, segment par principales entreprises, pays, types, applications et prévisions 2021 à 2026

Selon l’étude de HJ Research, le marché mondial du ciment de bauxite est estimé à XX millions de dollars US en 2019 et devrait atteindre XX millions de dollars US d’ici 2026, avec un TCAC de XX% au cours de la période de prévision. Le rapport sur le marché du ciment à la bauxite fournit des analyses qualitatives et quantitatives en termes de dynamique de marché, de scénarios de concurrence, d’analyse d’opportunité, de croissance du marché, de chaîne industrielle, etc. Dans cette étude, 2019 a été considérée comme l’année de base et 2020 à 2026 comme la période de prévision pour estimer la taille du marché du ciment de bauxite, relève de son côté linstant-interview.com.

Moctar FICOU / VivAfrik                     

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here