La Covid-19 accélère la transition écologique en France ?

0

Au total, ce sont 100 milliards d’euros sur deux ans qui seront injectés dans l’économie alors que le PIB devrait se contracter de 11 % cette année. Pour sortir la France de la crise, le gouvernement entend, avec 30 milliards d’euros, préparer la France à accélérer la transition écologique.

 L’objectif est d’accélérer la conversion écologique de l’économie française pour qu’elle soit plus durable et plus économe en ressources naturelles et ainsi atteindre la neutralité carbone d’ici 2050

Les transports bénéficieront de 11 milliards d’euros, dont 4,7 milliards d’euros affectés à la SNCF afin de redévelopper le fret ferroviaire, en particulier la ligne Perpignan-Rungis, les petites lignes et deux lignes de trains de nuit. Le reste ira à un plan vélo et aux transports publics.

Près de 7 milliards d’euros sont mobilisés pour la rénovation énergétique des bâtiments : 4 milliards pour les bâtiments publics (écoles, université, etc.) et 2 milliards pour les ménages, par le biais d’une nouvelle aide financière, Maprimerénov’, qui sera accessible sans plafond de revenus, à partir du 1er janvier 2021. Le gouvernement veut notamment viser les rénovations globales, plus efficaces en termes d’économie d’énergie, ainsi que les bailleurs et les copropriétés, là où les travaux sont les plus difficiles à déclencher.

9 milliards seront affectés à l’accompagnement des entreprises dans leur transition énergétique, notamment par la recherche et l’innovation, dont 2 milliards pour développer l’hydrogène « vert », c’est-à-dire non issu des hydrocarbures.

Le développement d’une agriculture plus durable et d’une alimentation plus saine bénéficiera d’aides de 1,2 milliard d’euros entre autres.

D’ailleurs, Benoît de Ruffray, PDG d’Eiffage réagissant à ce plan de relance dans les colonnes du site lemoniteur dit être très confiant « Il y a un consensus dans la société, quelles que soient les sensibilités, autour de l’importance d’être très actif sur la reconquête de la biodiversité et la décarbonation de notre économie. » a-t-il expliqué.

Du côté du gouvernement, en à croire, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie « Le suivi de cet objectif sera transparent. Il reposera sur un bilan rigoureux et chiffré ».

 Selon lui, « pour que la transition écologique soit acceptée par tous les Français, elle doit créer des emplois ». « Nous allons donc engager un processus de formation pour que nos choix de nouvelles filières industrielles se traduisent par de nouveaux emplois » a assuré le patron de Bercy, Bruno Le Maire.

AM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here