Mort de millions d’abeilles: un pesticide suspendu en Colombie

0

La Colombie a suspendu pour six mois l’usage du fipronil dans certaines cultures agricoles, suite à la mort de millions d’abeilles à cause de ce pesticide interdit en Europe, mais les apiculteurs jugent cette restriction insuffisante face au «massacre» des ruches. La mesure, prise début mars, «suspend temporairement la validation de pesticides contenant du fipronil et utilisés pour les cultures d’avocat, d’agrumes, de café et de passiflore» qui donne le fruit de la passion, a précisé à l’AFP, Sandra Molina, directrice du département des intrants agricoles à l’Institut colombien d’agriculture (ICA).

De leur côté, les apiculteurs estiment que pour arrêter «le massacre des abeilles», il faudrait retirer définitivement cette substance chimique du marché, et ce pour toutes les cultures. Déjà, des paysans du sud de la Colombie ont commencé à polliniser manuellement leurs champs du fait de la raréfaction des abeilles, cruciales pour un tiers des récoltes agricoles mondiales.

Depuis fin 2020, l’AFP a reçu plusieurs dénonciations d’apiculteurs qui ont perdu des centaines de ruches empoisonnées, essentiellement dans l’ouest de la Colombie, où abondent les plantations de café, d’agrumes et d’avocats. Ils ne sont pas satisfaits de la restriction: «Cela donne six mois pour épuiser les réserves. Donc si on fait le compte, il n’y a aucune suspension», dénonce Faber Sabogal, président de l’association Asoproabejas.

Laisser un commentaire