Les énergies renouvelables sont de plus en plus rentables par rapport aux fossiles, affirme l’IRENA

0

Le rapport Renewable Energy Production Costs in 2020 publié par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) a souligné que les énergies renouvelables continuent de prendre de l’avance sur le fossile en termes de rentabilité. En 2020, les deux tiers des nouvelles centrales de renouvelables installées ont coûté moins cher que les centrales à combustibles fossiles les moins onéreuses installées sur la même période. Mieux, l’IRENA indique que les projets d’énergie renouvelable sont plus rentables que les projets de charbon existants.

Le coût de mise en place des énergies renouvelables diminue considérablement d’année en année. Il montre que par rapport à l’année précédente, le coût de l’énergie solaire à concentration a baissé en 2020 de 16 %, l’énergie éolienne terrestre de 13 %, l’énergie éolienne en mer de 9 % et l’énergie solaire photovoltaïque de 7 %, a détaillé le rapport rendu public par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables à faible coût constituent un argument important pour l’abandon du charbon dans la quête d’une économie neutre en émission carbone. Les projets d’énergie renouvelable ajoutés en 2020 réduiront les coûts du secteur de l’électricité d’au moins 6 milliards $ par an dans les économies émergentes, a pour sa part analysé à Ecofin Gwladys Johnson Akinocho.

Qui précise que les deux tiers de ces économies proviendront de l’éolien terrestre, de l’hydroélectricité et du solaire photovoltaïque. En outre, en l’espace de dix ans, le coût de l’électricité produite par le solaire photovoltaïque à l’échelle industrielle a baissé de 85 %, l’énergie solaire concentrée de 68 %, l’éolien terrestre de 56 % et l’éolien offshore de 48 %.

Les nouvelles énergies renouvelables sont plus rentables que les centrales au charbon existantes en termes de coûts d’exploitation. Les projets d’énergie renouvelable initiés en 2020 permettront aux économies émergentes d’économiser jusqu’à 156 milliards $ sur l’ensemble de leur durée de vie, a relevé le rapport de l’IRENA.

De manière plus générale, les capacités en énergie renouvelable mises en place depuis 2010 permettent des économies de 32 milliards $ chaque année. A l’échelle mondiale, plus de 800 GW de centrales au charbon existantes coûtent plus cher que les nouveaux projets d’énergie solaire photovoltaïque ou éolienne terrestre qui seront mis en service en 2021. La fermeture de ces centrales permettrait de réduire les coûts de production d’électricité de 32,3 milliards $ par an et d’éviter environ 3 gigatonnes d’émissions de CO2 chaque année.

Selon le rapport, d’ici à 2022, les coûts des énergies renouvelables devraient encore baisser.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire