L’UICN appelle au retour à la nature pour trouver la solution contre les conséquences du changement climatique

0

L’Union internationale de conservation de la nature (UICN) a profité de la tenue de son congrès mondial de la nature ouvert vendredi 3 et se poursuivra jusqu’au samedi 11 septembre 2021 à Marseille en France pour indiquer que la solution contre les conséquences du changement climatique se trouve dans la nature. L’Organisation non gouvernementale (ONG) attire l’attention sur des « solutions fondées sur la nature » pour pouvoir lutter contre les conséquences du changement climatique, décarboner ou protéger contre l’érosion côtière : en préservant des écosystèmes.

Dans le cadre de la lutte contre les dérèglements du climat, la nature est une formidable boîte à outils, dont nous n’avons pas toujours conscience. Pourtant, si l’on veut atténuer le changement climatique, il faut absorber le carbone et le stocker, ce dont la nature est très capable, selon Sébastien Moncorps, président du l’UICN France.

« Les principaux réservoirs naturels de carbone de la planète, ce sont les milieux naturels terrestres comme les forêts, les zones humides, les prairies et beaucoup les milieux marins. Donc si nous protégeons, voire nous restaurons les milieux naturels, nous protégeons une solution gratuite et efficace de stockage et de captage du carbone », a-t-il expliqué avant d’inviter la communauté internationale à protéger les zones humides contre les inondations et la sécheresse.

Et la nature peut aussi nous aider à nous adapter au changement climatique. Pour lutter contre l’érosion côtière, par exemple, il peut suffire de maintenir les dunes en bon état, ainsi que protéger les zones humides pour éviter les inondations.

Poursuit son allocution, Sébastien Moncorps a laissé entendre que « la nature est pourvoyeuse de solutions. Par exemple, en protégeant les zones humides, on investit dans des solutions de lutte contre les inondations et la sécheresse. Les zones humides sont des éponges naturelles, capables d’absorber le surplus d’eau en cas d’inondations et de le restituer en cas de sécheresse. La nature est notre alliée dans la lutte contre le changement climatique : investissons dans ces solutions fondées sur la nature. » Tel est l’un des messages portés par l’UICN dans la perspective de la prochaine conférence de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur le climat, la COP26.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire