Atteinte de neutralité carbone : Les économies émergentes en quête de 94 800 milliards $

0

Le dernier rapport de Standard Chartered qui s’est focalisé sur les modalités de financement de la transition a fait valoir que les économies émergentes auraient besoin de 94 800 milliards $ pour financer leur transition énergétique et atteindre la neutralité carbone, d’ici à 2060.

A ce propos, la banque britannique a souligné que « les marchés émergents doivent trouver 94 800 milliards $ supplémentaires de financement de la transition – une somme supérieure au PIB mondial annuel (projeté à environ 93 860 milliards $ en termes nominaux pour 2021) pour atteindre la neutralité carbone, d’ici (à) 2060 ».

Standard Chartered a analysé dans son rapport deux types de transitions énergétiques possibles pour les marchés émergents : une transition énergétique assurée par eux-mêmes et une transition soutenue par les pays développés.

« Les pays émergents ne peuvent pas être laissés pour compte dans la course à la neutralité carbone ni devoir sacrifier leur développement économique et leur prospérité. La voie la plus juste et la plus réalisable est le financement par les marchés développés […] grâce à une combinaison de financements des secteurs public et privé », lit-on dans le rapport.

D’après les analystes, une transition énergétique des économies émergentes soutenue par les marchés développés conduirait à un meilleur résultat.

A noter que ce rapport a vu le jour quelques semaines après la publication du rapport du Global Wind Energy Council (GWEC) sur l’éolien. Ce dernier indiquait que les pays émergents, tels que l’Afrique du Sud, avaient des potentiels importants en termes de ressources éoliennes et renouvelables, de manière générale, qui restent très sous-exploités. Une transition plus rapide et plus efficace vers ces énergies nécessiterait un financement important.

Moctar FICOU / VivAfrik