Au Sénégal, « les revenus du secteur minier sont de 235,71 millions en 2022… », dixit le Rapport de l’ITIE

0

Le rapport du Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) 2022 a fait valoir que « les revenus du secteur extractif évalués à 275,33 milliards FCFA en 2022 ». Lors de la cérémonie officielle de lancement dudit rapport, jeudi 21 décembre 2023 à Dakar, la capitale sénégalaise, Awa Marie Coll Seck, présidente du Comité national de l’ITIE (CN-ITIE) du Sénégal a fait part d’informations « exhaustives et fiables sur toute la chaine de valeur des industries extractives ».

D’après le document, « le total des revenus générés par le secteur extractif au Sénégal en 2022 a évolué de 42,50 milliards de FCFA par rapport à l’exercice 2021, enregistrant ainsi une hausse de 17,9% ».

Poursuivant son speech, elle a relevé que se sont « dix ans, de dur labeur qui ont permis aux parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre de l’ITIE, de hisser le Sénégal dans le groupe restreint des pays modèles en matière de bonne gouvernance, de transparence et de redevabilité dans ce secteur des ressources naturelles. Aujourd’hui, l’expertise technique de l’ITIE Sénégal n’est plus à démontrer. Elle est non seulement reconnue au niveau national, mais aussi au niveau international ».

« Les résultats élogieux des deux évaluations indépendantes dont notre pays a fait l’objet, montrent à suffisance que l’ITIE Sénégal est devenue un outil de diagnostic et de dialogue participatif, ainsi qu’un levier de réformes et de prise de décisions, susceptibles d’encourager une gestion responsable accrue du secteur extractif », a-t-elle renchéri.

Un pas supplémentaire vers une gestion transparente de nos ressources…

Selon le rapport, « les revenus du secteur minier sont de 235,71 millions en 2022, alors que ceux de 2021 s’élevaient à 203,01 milliards de FCFA, soit un pourcentage de 85 ».

Suffisant pour Mme Seck de souligner que « le reste des revenus a été réparti entre le compte d’exploitation de la société nationale Petrosen, les fonds propres des organismes collecteurs, les fonds revenant à l’UEMOA et à la CEDEAO, les dépenses sociales et environnementales et le fonds de réhabilitation des sites miniers… Ce document officiel constitue un pas supplémentaire vers une gestion transparente de nos ressources naturelles et un catalyseur de progrès pour notre nation… Les 26 entreprises pétrolières et minières prises en compte dans le périmètre de réconciliation ont employé 8 977 personnes en 2022, précisant que la majorité de ces effectifs, soit 95,2%, était des nationaux ».

« La masse salariale globale déclarée des entreprises du secteur extractif était de 120,005 milliards de FCFA, dont 100,884 milliards de FCFA pour le secteur minier et 19,120 milliards de FCFA pour le secteur des hydrocarbures… Le Rapport ITIE 2022 relève également que les entreprises pétrolières et minières incluses ont déclaré un montant global de plus de 2034 milliards de FCFA payé aux fournisseurs en 2022, dont 728 milliards aux entreprises nationales… Pour cette raison, et pour une meilleure prise en compte des politiques relatives au contenu local, l’administrateur indépendant recommande que le comité national de suivi du contenu local soit intégré dans le périmètre de réconciliation ITIE… », a conclu la présidente du Comité national de l’ITIE du Sénégal.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire