COP 21 : Entre espoir et échec sur les mesures à prendre pour la conférence de Paris sur le climat

0

Une enquête d’opinion réalisée par la Convention-cadre des nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a montré que 80% des personnes interrogées se sentent très concernées après une journée de sensibilisation sur le climat. Et en préparatif de la conférence de Paris sur le climat, 64% d’entre elles estiment que « tout doit être fait à Paris pour limiter le réchauffement global des températures à 2°C ».

S’agissant bien de sensibiliser les citoyens en amont de la conférence de Paris sur les changements climatiques, cette enquête a concerné 10 000 citoyens de 75 pays allant du Burundi à la France, en passant par les États-Unis, l’Iran, les Philippines ou le Népal (29 d’Afrique, 18 d’Asie/Océanie, 15 d’Amérique et 13 d’Europe) reflétant ainsi la plus « vaste enquête d’opinion jamais menée sur le sujet ».

Il a aussi permis de donner une cartographie de la perception et de l’implication des citoyens « éclairés » aux décideurs. Un rapport d’analyse leur sera d’ailleurs remis le 30 juin prochain, même si tous les résultats sont déjà disponibles sur internet, pays par pays ou par groupes et alliances de pays.

Et selon le président du Conseil, Analyse, Perspective (CAP), Stéphane Rozès, « il y a une montée en charge de la conscience qu’il faut lutter contre le changement climatique dans tous les pays, notamment ceux en développement. Par exemple, 85% des Africains se disent très concernés »

Mais il y a aussi « un sentiment d’échec très fort » : ainsi, 71% des participants sont très critiques sur le résultat des négociations onusiennes depuis 1992 (88 % en France). Sans doute à juste titre.

Avec Novethic