Le Sénégal élabore sa stratégie nationale pour la promotion des emplois verts

0

VivAfrik.com – Un atelier Eco-régional du sud sur la stratégie nationale pour la promotion des empois verts vient de réunir ce vendredi 12 juin à Kolda les responsables des structures étatiques, des collectivités locales, des ONG, des OCB et des promoteurs d’emplois verts, venant des régions de Kédougou, Tambacounda, Ziguinchor, Sédhiou et de Kolda. Cet atelier interrégional s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de promotion des emplois verts du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Il est organisé par la Direction des Financements Verts et Partenariats en collaboration avec le Partenariat pour l’Action en faveur de l’Economie verte (PAGE) et le BIT.

Après les régions Centre et Nord, le Sénégal poursuit l’élaboration de la stratégie nationale de promotion des emplois verts dans l’éco-région Sud. Il s’agit pour cet atelier que la capitale du Fouladou à l’honneur d’abriter, d’élaborer de manière concertée un cadre de référence pour tout acteur soucieux de la promotion des emplois verts, a expliqué Le Directeur des Financements verts et des partenariats.

A en croire Dr Amadou Lamine Diagne, l’organisation de cet atelier éco-régional vise : « l’établissement d’un diagnostic concerté sur les potentialités de création d’emplois verts et l’élaboration d’un plan d’actions prioritaires pour les régions concernées ».

Le représentant du Bit embouche la même trompette. Pour Baba Dramé, cette consultation décentralisée offre l’occasion d’échanger avec les acteurs des régions ciblées sur la promotion des emplois verts, notamment sur son potentiel de contribution au développement durable des terroirs.

A rappeler que c’est en 2012 que le Sénégal a lancé le premier projet pilote de promotion des emplois verts en partenariat avec l’appui de la coopération néerlandaise. Pour ce programme le Ministère de l’Environnement se fixait comme objectif de créer 2000 emplois verts durables et décents en faveur des jeunes et des femmes.

Dans la même veine, le Programme d’Appui à la Création d’Emplois Verts va bientôt être effectif avec l’appui du PNUD .Il ambitionne de « consolider les acquis et de créer 5000 emplois verts », précise M Diagne.

Toutes choses qui font dire à certains acteurs qui ont pris part à cet atelier interrégional que le passage à l’économie verte démarre sous de bons auspices au Sénégal et que « le pays est véritablement sur la bonne voie pour réduire la pauvreté par la création d’emplois verts.

Ismaila Mansaly / Vivafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here