Genre et Énergies Renouvelables : l’exemple du four solaire de Mékhé au Sénégal

2

Une réponse énergétique et socio-économique à un problème environnemental.

L’utilisation d’un modèle durable d’énergie renouvelable qui préserve et régénère les ressources végétales a été une alternative concrète au recours au bois de chauffe et au charbon de bois pour les populations de plus de 50 villages du Sénégal, de la Mauritanie et du Burkina. C’est ce qui ressort des témoignages recueillis auprès des femmes bénéficiaires du Programme de Micro financement du Fond pour l’Environnement Mondial PMF /FEM, qui a initie au Sénégal le projet de four solaire dans le cadre de ses interventions.

Introduit pour la première fois au Sénégal à Mékhé dans la région de Thiès pour lutter contre le phénomène de déforestation, le four solaire s’est révélé être une vraie réponse énergétique, économique et sociale à un problème environnemental.

En effet, les sécheresses successives des années 1970 et 1980 ont conduit les populations des zones fragilisées comme Mekhe à recourir massivement aux ressources naturelles pour se procurer du bois de chauffage, du charbon, et pour nourrir le bétail, causant ainsi la déforestation et la dégradation des ressources forestières.

Une évaluation menée en 2003 par l’équipe de recherche du Centre de Ressources pour l’émergence de la Participation Sociale (CRESP), a montré que la consommation du bois de chauffe par famille occasionnait 4 hectares de déforestation par an. Pauvreté oblige, 85% de l’énergie utilisée par les populations pour cuisiner proviennent du bois.

L’utilisation du bois pour cuisiner ne cause pas seulement des dommages à l’environnement, mais en plus, a des implications sanitaires, particulièrement des problèmes respiratoires chroniques.

Aussi le gouvernement du Sénégal ensemble avec le PNUD, le PNUE, ont mené une série d’initiatives pour s’assurer d’un management durable de l’écosystème en zone sahélienne. La stratégie d’intervention est basée sur une approche qui intègre plusieurs secteurs sous la responsabilité des populations locales.

Mekhe situé à 130 Km de Dakar a été la première localité qui a bénéficié du four solaire et qui lui a donne son nom. Elle a une population de 15 291 habitants. Cela correspond à 1699 ménages divisés en 1249 concessions. Il ya une légère prédominance des femmes (8181) sur les hommes (7101). Raison pour laquelle, le four solaire a été conçu pour cette localité où, les acteurs cibles sont des femmes. Le premier spécimen de four solaire a été construit et introduit par le conseil technique M. Abdoulaye Toure en 1990.

Lire aussi : Genre et Énergies Renouvelables : le four solaire de Mékhé aujourd’hui !

Bacary SEYDI / VivAfrik

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here