Madagascar : Le trafiquant de bois de rose Bekasy Johnfrince arrêté puis relâché 48 après

0

L’un des barons malgaches du trafic de bois de rose a été arrêté à Antananarivo. C’est la première fois qu’un grand trafiquant présumé est arrêté. Les organisations environnementales réclament depuis des années l’application de la loi et que des poursuites soient engagées contre les trafiquants qui ont pignon sur rue. Mais l’espoir suscité par cette arrestation n’a été que de courte durée : l’homme a été présenté à la justice et aussitôt relâché.

« C’est la douche froide », commente Andry Andriamanga de l’Alliance voahary gasy. La déception est grande pour la plate-forme des organisations environnementales malgaches qui se réjouissait de voir leur demande enfin entendue : un des cerveaux présumés du trafic de bois de rose allait être inquiété. Mais la garde à vue n’aura duré que 48 heures.

Bekasy Johnfrince est originaire de Sambava, dans le Nord-Est et « c’est une personne qui finance toutes les opérations dans le trafic de bois de rose », affirme Jean-Louis Andriamifidy, directeur général du Bianco, le Bureau anticorruption qui a mené l’enquête depuis octobre 2014. « Il n’est pas le seul, mais c’est lui le principal acteur », ajoute-t-il. L’enquête aurait notamment porté sur la saisie de conteneurs, fin 2013 à Zanzibar. La cargaison, évaluée à plusieurs millions de dollars, était en transit pour rejoindre Hong Kong.

Après des mois d’enquête, Bekasy Johnfrince a été arrêté par le Bianco. Il devait être entendu par le parquet. Finalement, le dossier n’a pas été traité, le parquet demande aux enquêteurs de réaliser d’autres auditions avant d’envisager des poursuites judiciaires.

Avec Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here