Protection de l’environnement : le Sénégal sur le point de mettre fin à toute exaction contre les fôrets

0

Pas de déforestation de sitôt à Kolda : les trafiquants de bois sous les verrous

Coup de chapeau à la gendarmerie de Kolda (sud), lance Vivafrik. En effet, elle vient de mettre fin à la cabale de la bande de trafiquants de bois qui avait sauvagement agressé dans la nuit du 20 août dernier, des Agents d’Assistance à la Sécurité de Proximité (ASP) partis récupérés du matériel saisis des mains d’exploitants clandestins de bois dans le département de Médina Yoro Foula.

Lutte contre la déforestation : le maire de la commune de Dabo passe à l’action

Dans la même foulée Actuvert nous informe que le maire de la commune de Dabo, Idrissa Baldé, a déposé une plainte contre X au parquet de Kolda, suite à l’abattage de plusieurs hectares de la forêt classée de sa localité. Plus de 100 caïlcédrats ont été abattus. Non seulement la faune a été détériorée, mais aussi le bois emporté est estimé à plusieurs millions de francs. A cet état de fait le maire veut que le procureur ouvre une enquête et que les auteurs de cet abattage et leurs complices soient traqués et mis hors d’états de nuire. L ’OIS prend le relais de l’Etat dans la lutte contre la déforestation. L’OIS lutte contre la corruption dans la délivrance des permis de coupe et de circulation du bois titre Vivafrik. « Zéro fraude sur les permis ». C’est le message clé de cette campagne de sensibilisation initiée par l’OIS avec l’appui de l’ONUDC. Elle a pour objectif de « prévenir la corruption dans les délivrances des permis par un contrôle citoyen », notamment ceux relatifs à « la coupe et la circulation de bois » au Sénégal, a indiqué le Secrétaire Général de l’OIS Ibrahima Mamour Ndiaye.

A l’en croire, les forêts de la région de Kolda continuent de faire l’objet d’une coupe intensive souvent au moyen de permis obtenues frauduleusement. Ainsi, la mise en place d’une coalition demeure nécessaire pour contre carrer ces mauvaises pratiques.

Perspective Cop 21 : Le Sénégal dévoile son plan d’action climat

A l’instar des pays africains qui ont déjà rendu publique leur contribution, Macky Sall dévoile à son tour sa feuille de route nous source Vivafrik. Pour lui, soutenir les mesures d’adaptation adéquates pour éviter de voir augmenter les conflits et les migrations environnementales forcées est inévitable. Sur la question du financement, le président de la République appel à la « mobilisation des ressources nécessaires au financement du Fonds vert pour le climat en soutien aux efforts d’adaptation aux changements climatiques. Et ceci, en mettant l’accent sur la promotion de l’agriculture et l’élevage adaptés ces dérèglements environnementaux.

Ndéye Fatou Ndiaye / VivAfrik