Conférence internationale sur les changements climatiques : Alger abrite le début des travaux

0

Les travaux de la conférence internationale sur les changements climatiques et le rôle des technologies spatiales ont débuté dimanche dernier à Alger en présence d’experts de la région Afrique du Nord et Sahélo-saharienne, des agences spatiales, des représentants d’Organisations régionales, des institutions académiques et de recherche et de la société civile.

Selon aps.dz.com et parcouru par vivafrik.com, cette conférence a été Organisé par l’Agence spatiale algérienne (Asal), en partenariat avec le Bureau des Affaires spatiales des Nations Unies (Bas). Elle s’étalera sur trois jours et aura pour thème « les changements climatiques : une réalité à prendre en compte dans les trajectoires de développement : modélisation, outil spatial et adaptation ».

A en croire l’Agence spatiale algérienne (Asal), organisatrice de l’événement, celle conférence se focalisera notamment sur l’impact des changements climatiques, sur les activités économiques et les milieux naturels en Afrique du Nord et au Sahel.

Pour ce qui est des objectifs de la conférence, renseigne notre source, il s’agit de faire le point sur la question des changements climatiques et leurs impacts potentiels sur divers secteurs d’activité et milieux naturels en Afrique du Nord et dans la région Sahélo-saharienne, l’identification des voies et moyens pour approfondir la connaissance scientifique de la région ainsi que le partage des expériences et des bonnes pratiques en matière de stratégies, d’adaptations sectorielles nationales et régionales pour l’identification des axes potentiels de coopération régionale dans le domaine.

Le directeur général de l’Asal, Azzedine Oussedik qui a présidé la séance d’ouverture de cette conférence a appelé dans son allocution à mettre en œuvre des stratégies de lutte contre les changements climatiques.

Cette conférence qui se déroulera en séance plénière et en ateliers, sera couronnée par des recommandations. Elle intervient également à quelques semaines de l’organisation de la conférence des Parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP-21), prévue à Paris le mois de décembre prochain.

Moctar FICOU / VivAfrik