L’Afrique sub-saharienne serait menacée par une insécurité alimentaire selon la FAO

0

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) a annoncé que 27,4 millions de personnes en Afrique australe seraient confrontées à l’insécurité alimentaire au cours des six prochains mois, en raison d’une sécheresse qui pourrait frapper la région, a appris Apa ce mercredi. Une assertion publiée ce 22 octobre 2015 sur starafrica.com et visitée par vivafrik.com.
En réponse aux mauvaises récoltes dans l’ensemble de la région, la Fao et le Programme alimentaire mondial (Pam) ont annoncé la multiplication de leurs opérations dans la Zone Sub-saharienne. Un communiqué de l’agence onusienne fait part de la vive préoccupation que constitue le phénomène climatique El Nino qui pourrait affecter de manière significative l’Afrique australe. Ce dernier gagne en puissance et pourrait atteindre son point culminant vers la fin de 2015 pour devenir l’une des plus grandes calamités du genre. « La région fait face au risque d’une autre année avec un important de déficit pluviométrique, et donc de mauvaises récoltes, causant une grande insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région », a indiqué le communiqué du bureau régional de la Fao pour l’Afrique. Il révèle par ailleurs que les pays les plus menacés par l’insécurité alimentaire immédiate sont le Malawi, le Zimbabwe et Madagascar. Ces pays ont enregistrés de très mauvaises récoltes du fait d’une sécheresse prolongée combinée à de vastes inondations au Malawi et à Madagascar, ajoute le communiqué.
Selon la Fao : « Il y a également des soucis à se faire au sujet de l’insécurité alimentaire grandissante au Lesotho et dans les régions australes d’Angola et du Mozambique ». Le communiqué réaffirme que le Malawi est en train de vivre sa pire période d’insécurité alimentaire depuis une décennie, avec près de 2,8 millions de personnes souffrant de pénuries alimentaires.
En réponse, le Pam va apporter de l’aide en vivres et un appui financier. En attendant, les dernières récoltes au Zimbabwe n’ont atteint que la moitié des celles de l’année précédente, laissant au moins 1,5 million de personnes dans la précarité alimentaire.
Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire