OMS : 25.000 personnes mourront chaque année entre 2030 et 2050 à cause des changements climatiques

0

L’Organisation estime à 7 millions le nombre de personnes mortes de maladies liées à la pollution de l’air en 2012. Elle estime qu’environ 25.000 personnes mourront chaque année entre 2030 et 2050 de maladies causées ou aggravées par les changements climatiques, telles que le paludisme, le choléra, l’excès de chaleur et la malnutrition.

Les changements climatiques sont la cause de dizaines de milliers de décès chaque année dans le monde et il est urgent que leur impact sur la santé soit intégré dans toutes les discussions sur le climat, a déclaré mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La prochaine conférence internationale sur le climat (COP-21) à Paris présente au monde une excellente occasion « non seulement de parvenir à un accord international ambitieux sur la lutte contre les changements climatiques, mais aussi de protéger la santé des générations actuelle et futures », a ajouté l’OMS, dans un communiqué de presse.

Les Etats doivent dès maintenant « investir dans les techniques de développement à faible émission de carbone, dans les énergies propres et renouvelables et dans le renforcement de la résilience face aux changements climatiques, ce qui revient à investir également dans la santé », a affirmé l’OMS.

Selon l’organisation onusienne, une réduction des polluants climatiques comme le carbone et le méthane, par exemple en améliorant les normes des véhicules en matière de consommation et d’émissions, devrait sauver environ 2,4 millions de vies chaque année et réduire le réchauffement climatique d’environ 0,5 degrés celsius d’ici à 2050.

« Les profondes conséquences des changements climatiques pour la santé ne sont toujours pas suffisamment prises en compte dans les débats » sur ce sujet, déplore l’OMS, tout en invitant les Etats à le faire lors de la COP-21. Cette conférence est, selon elle, « l’occasion pour la communauté médicale de faire entendre sa voix dans la discussion internationale sur le climat et de demander aux pays de prendre des engagements audacieux pour protéger notre planète, ainsi que la santé de l’actuelle génération et des prochaines ».

Afin de donner plus d’impact aux argumentations des ministres de la santé lors des forums sur le climat, l’OMS a décidé d’établir les profils des pays sous l’angle de la santé et des changements climatiques. Une première série de 14 profils a été réalisée, concernant le Bangladesh, le Brésil, la Colombie, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, la Malaysie, le Maroc, le Nigéria, Oman, le Pérou, les Philippines, la Thaïlande et la Tanzanie.

Par Saër SY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here