RSE : Où va le soutien des entreprises ?

0

Education, culture ou encore solidarité sont les domaines privilégiés des entreprises et certaines fondations ont plus de 50 ans d’expérience.

S’il existe un domaine où les entreprises s’activent en matière de mécénat, c’est bien celui du social et de l’éducation. On assiste à un début de structuration de la part des directions d’entreprises, qui se manifeste par l’augmentation du nombre de fondations, et un élargissement des secteurs d’activité des entreprises fondatrices au-delà des grandes entreprises publiques, des banques, des multinationales et de quelques grands groupes familiaux. Les fondations récemment créées témoignent d’une volonté de passer d’une approche de mécénat centrée sur la personnalité des donateurs et les goûts personnels des dirigeants mécènes, à une approche prenant mieux en compte les objectifs des donataires dans le cadre d’une stratégie à long terme, fondée sur une relation durable entre le donateur et les donataires.

BMCE, BP, BMCI…, les banques misent sur l’éducation et la culture

Pratiquement toutes les banques ont choisi le même créneau, celui de l’éducation et la culture.

Pour BMCE Bank, c’est un engagement infaillible pour le développement de l’enseignement préscolaire et primaire, de recherche et d’innovations pédagogiques dans les régions rurales depuis près de 20 ans. A travers son réseau Medersat.com, la fondation a créé quelque 65 écoles préscolaires et primaires réparties sur les différentes régions du pays, bénéficiant à 9 800 élèves encadrés par 420 professeurs.

Pour sa part, le groupe BMCI compte à son actif plus de 65 écoles équipées et plus de 700 bibliothèques de classes, plus de 45 000 livres et plus de 400 kits pédagogiques distribués et plus de 40 000 élèves bénéficiaires. La Fondation BMCI, en partenariat avec l’association Al Jisr et les AREF (Académie régionale d’éducation et de formation) régionales, parraine chaque année 20 écoles publiques primaires pour la mise en place de bibliothèques de classes. A l’occasion de l’année scolaire 2014/2015, ce sont 4 écoles à Rabat, 3 à Tanger, 3 à Kénitra et 10 à Casablanca qui ont été parrainées pour faire bénéficier environ 10 000 élèves de 15 000 ouvrages en arabe et en français. Enfin, la fondation accompagne pour la seconde année consécutive le Concours Bibliothèques de classes pour la région de Casablanca, qui permet de récompenser les meilleures créations artistiques des élèves faites à partir des livres.

D’autres banques comme Attijariwafa bank ou encore le Groupe Banque Populaire sont connues également pour leur engagement dans la culture ou l’éducation.

50 ans de réalisations pour la Fondation Miloud Chaabi

Portant le nom de son mécène, la Fondation Miloud Chaabi compte à son actif 50 ans de réalisations de projets aussi bien dans le domaine de l’éducation, la solidarité, les services sociaux que les arts, la culture et le sport. A son actif, près d’une dizaine de foyers d’étudiants, foyers sociaux, des subventions aux familles défavorisées, des bourses aux étudiants, aide médicale et alimentaire au bénéfice des hôpitaux, construction de mosquées mais aussi des soutiens à des associations régionales.

Par ailleurs, la fondation a lancé les travaux d’extension de la cité universitaire de Kénitra. Ainsi, 6 nouveaux bâtiments viendront s’ajouter aux 14 actuels. Chaque bâtiment comprend 68 chambres de 15 m2 chacune. Le projet prévoit aussi une bibliothèque, une salle de sport couverte et un bâtiment administratif. Cette cité universitaire crééé en 2005 a accueilli plus de 10 000 étudiants, offrant à chacun d’entre eux l’équivalent d’un foyer, mais aussi un espace d’épanouissement personnel. Aujourd’hui, cette résidence universitaire étalée sur une superficie de 5 hectares compte 1 500 résidents et résidentes (80% de filles).

Plus jeune, la Fondation Alliances, qui fête ses 5 ans en 2015, conduit elle-même, avec l’appui de ses partenaires, des projets dans trois grands domaines : la solidarité, la santé et la culture.

Alliances mise sur son programme d’accompagnateurs sociaux

Dans le domaine de la solidarité, un vaste programme d’accompagnement social, à travers un réseau de Mourafiq formés par le groupe, a été déployé dans les quartiers de logements sociaux pour accompagner les habitants et les aider dans leur adaptation à leur nouvel environnement. Plus d’une vingtaine d’accompagnateurs sociaux ont été déployés dés le départ sur le Grand Casablanca, Kénitra et Marrakech. L’objectif est de porter ce nombre à une centaine d’accompagnateurs sociaux à travers le Maroc.

Dans le domaine culturel, il a été également question d’inauguration du Parc de Sculptures monumentales Al Maaden en septembre 2013, qui représente la première expérience du genre en Afrique.

Pour soutenir les jeunes artistes, la Fondation Alliances a également créé le programme «La Chambre Claire» qui vise à soutenir la création photographique émergente au Maroc et en Afrique. Deux fois par an, la Fondation accompagne un photographe émergent et lui permet d’exposer pour la première fois dans ses locaux. Chaque lauréat, sélectionné par un jury professionnel du monde de l’art, bénéficie d’un soutien technique et matériel pour le tirage de ses photographies et d’un accompagnement pour favoriser sa rencontre avec le public.

La Fondation Alliances agit également dans le domaine de la santé en soutenant de manière active, à travers une politique de dons raisonnée, des organisations ou des initiatives favorisant l’accès à des soins de qualité pour le plus grand nombre.

Avec lavieeco.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here