COP21: « il faut accélérer le processus parce qu’il nous reste beaucoup de travaux », Laurent Fabius aux négociateurs

0

Le chef de la diplomatie française et président de la grande conférence climat de Paris, Laurent Fabius, a appelé mercredi les négociateurs des 195 pays à « accélérer » leurs travaux pour conclure l’accord ambitieux espéré le 11 décembre, rapporte l’Afp d’hier et lu par vivafrik.com.

« Mon message est tout à fait clair: il faut accélérer le processus parce qu’il nous reste beaucoup de travaux », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. La conférence de l’Organisation des Nations unies (Onu) sur le changement climatique, qui doit permettre de sceller un accord destiné à limiter le réchauffement à 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle, s’est ouverte lundi par un sommet rassemblant plus de 150 chefs d’Etat et de gouvernement. Les pourparlers entre délégations ont été lancés en parallèle. « Des formules de compromis doivent être dégagées le plus rapidement possible, les chefs d’Etat et de gouvernement nous ont donné lundi un mandat sans ambigüité, nous devons réussir », a encore dit M. Fabius. Ajoutant qu’ « il y a une exigence de succès qui pèse sur nous » et rappelant qu’un « projet d’accord » devait lui être remis samedi à midi. « Je souhaite que ce projet soit le plus abouti possible. L’objectif est que beaucoup d’options aient été tranchées d’ici la fin de cette semaine », avant que les ministres des divers pays prennent le relais des négociations lundi.

Plus tôt, un négociateur européen avait confié à l’Afp que les discussions en cours allaient « très lentement » et que « la frustration monte », soulignait-il.
Moctar FICOU VivAfrik