SENEGAL : L’IREF de Kolda offre du matériel de lutte contre les feux de brousse aux comités villageois

0

Le service des eaux et forêt est déterminé à réduire considérablement les cas de feux de brousse à Kolda (sud) où on constate un tapis herbacé  très développé cette année du fait de la bonne pluviométrie enregistrée.

Ainsi, un important lot de matériel constitué de coupecoupes, râteaux, gants, pompes, battes-feu, fûts, seaux, pelles avec manches entre autres, viennent d’être offerts aux comités villageois de lutte contre les feux de brousse.

C’est un geste de l’Inspection Régionale des Eaux et Forêts appuyé par la tutelle et des partenaires comme le PADEC, le PROGEDE et le PDSOC qui soutiennent la campane de lutte contre les feux de brousse dans cette partie sud du pays.

Selon l’Inspecteur Régional des Eaux et Forêt de Kolda, la nécessité de préserver les forêts et le tapis herbacé  préoccupe les plus hautes autorités. C’est pourquoi, « Des instructions ont été données par le sommet dans le sens de tout mettre en œuvre pour que les cas de feux de brousse soient limités ». C’est dans ce sillage qu’,  « Il a été décidé d’armer les populations afin qu’elles puissent lutter efficacement contre ce fléau », a fait savoir Le Colonel Alé Seck, L’Inspecteur Régional des Eaux et forêt de Kolda lors de la cérémonie de remise qui eu lei ce jeudi 10 décembre dans l’enceinte de l’Inspection régionale.

A l’en croire, ce matériel va,  en outre,  accélérer la réalisation   de pare-feux sur toute l’étendue de la région où les acteurs procèdent déjà à la mise en feu précoce pour prévenir les incendies.

Pour le maire de Bagadadji dont la collectivité polarise le massif de Kandiataor et la forêt classée de Mahon-Bakor, ce matériel vient ôter une grosse épine des pieds des comités villageois qui étaient vraiment dans le besoin pour être plus opérationnels. Maciré Touré en a profité pour promettre aux généreux donateurs d’utiliser ce matériel à bon escient.

A signaler que 60 cas de feux de brousse sont enregistrés dans la région l’année dernière pour une superficie de 4397 ha brûlés. Suffisant pour que les acteurs décident cette année de renforcer cette croisade menée contre les feux de brousse par des activités de sensibilisation, étant donné que « 95% de ces cas, sont le fait de l’homme », a-t-on expliqué lors de cette cérémonie.

Ismaila Mansaly / Vivafrik