L’Afrique s’engage résolument dans les énergies renouvelables

0

La BAD appui financement vert aux pays du grand lac
La Banque africaine de développement (BAD) a mobilisé sous forme de subvention et de prêt 138 millions $ pour la mise en place du barrage électrique de Ruzizi III desservant la Burundi, le Rwanda et la RD Congo. D’une capacité de 147 MW, cette centrale sera dotée, toujours dans le cadre de ce projet, d’une ligne de transmission de 220 Kv s’étendant sur 8,3 km qui la reliera au centre de distribution d’électricité de Kamanyola. « La centrale hydroélectrique de Ruzizi III est très importante dans la politique énergétique de la BAD qui vise à œuvrer pour un accès universel à une énergie propre et moderne.» a déclaré Alex Rugamba, le directeur du département Energie, environnement et climat de la banque, apprend Agence ecofin.

La Guinée Conakry a sa propre centrale hydro- électrique
D’après le même site, l’infrastructure d’une capacité de 515 MW composée de 5 turbines sera implantée sur le fleuve Konkouré situé dans la préfecture de Dubréka. Son coût de réalisation est estimé à 1,5 milliard $, montant mobilisé grâce au concours de l’Exim Bank de Chine, de la Banque mondiale, du fonds arabe d’Abu Dhabi et de la Banque africaine de développement. La mise en service de ce barrage portera la capacité énergétique du pays à 830 MW d’énergie propre.

Le Nigéria s’électrifie au solaire
Au Nigeria, le gouvernement fédéral s’est fixé pour objectif de mettre en place 13 000 MW de centrales solaires hors réseau. selon agence ecofin, Amina Mohammed (photo), la ministre de l’énergie pour l’atteinte de l’objectif de maintien du réchauffement à moins de 2°C par rapport à l’air préindustriel, elle a mentionné : « Nous envisageons en particulier de développer environ 13 GW d’énergie solaire off-grid afin de permettre aux communautés les plus défavorisées l’accès à une énergie, fiable, moins chère et plus verte. » a-t-elle déclaré à l’Agence ecofin.

Le braconnage s’intensifie au Congo
L’Ong Rayon vert international Bassin du Congo, partenaire de l’Institut national pour la conservation de la nature (ICCN) a dénoncé l’intensification des activités de braconnage dans le territoire d’Opala. D’après son représentant provincial, Timothée Kombozi, des dizaines de perroquets sont capturés et des éléphants abattus par des braconniers. L’Ong pointe du doigt les mouvements rebelles et les chasseurs venant du territoire d’Opala et de la province voisine du Maniema nous apprend Vivafrik.

Le RDC, le Rwanda et l’Ouganda s’efforcent dans la protection de l’environnement
Les ministres du Tourisme de la RDC, du Rwanda et de l’Ouganda ont signé un traité de collaboration transfrontalière du grand Virunga. Cet engagement va permettre aux trois pays de protéger efficacement les aires protégées de la zone et faciliter une meilleure redistribution des recettes générées par le tourisme entre autres dans la région. En effet, les aires protégées constituant le paysage du grand Virunga regroupant plusieurs parcs nationaux des trois pays, informe Médiaterre.

Ndéye Fatou Ndiaye / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here