[Audio] – Sénégal : Boulangers et pâtissiers testent le brûleur de biomasse à pellets

0

Une alternative contre le gasoil, la biomasse à pellets. Rencontré à la 24ème édition de la Fidak, le chargé du développement de My Pleasure S.A., Abdoulaye Ndongo a expliqué le mode d’emploi d’un brûleur de biomasse à pellets. Une innovation de taille destinée aux boulangers et pâtissiers qui pourront contribuer à la limitation du réchauffement climatique mais aussi augmenter leur chiffre d’affaire et réduire le coût du pain prochainement au Sénégal.

A l’heure actuelle, deux boulangeries sont en train de tester le brûleur de biomasse à pellets qui est une innovation de taille que la société My Pleasure S.A. met en œuvre pour ce sous-secteur de l’agroalimentaire. Le brûleur vient d’Italie, mais les granulés qui lui font fonctionner peuvent être produits ici au Sénégal parce que la matière première existe. « Le gasoil va s’épuiser dans ce monde, on est en période de COP22, la pellette : elle ne pollue pas pour une simple raison, c’est du bois. Le bois, quand vous le laisser pourrir dans la nature, il va dégager le CO2 qu’il accumulé pendant sa durée de vie, la pellette : elle est pareille », souligne le chargé du développement de My Pleasure S.A., Abdoulaye Ndongo.

Abdoulaye Ndongo Biomasse à Pellets 2

Et au lendemain de la COP21, My Pleasure s’attèle à préparer la COP22 qui va se passer au Maroc l’année prochaine. « Elle ne dégagera que le CO2 qui est contenue en elle pendant toute sa vie : donc Zéro émission de CO2. La pellette, il est possible de la faire ici, la technologie existe, les expériences ont été faites et sont concluantes, la matière première existe », continue Abdoulaye Ndongo.

Au-delà du mode d’emploi, il est revenu sur le mode d’acquisition du brûleur par les boulangers et pâtissiers à travers leur fédération.

Par Moctar FICOU et Saër SY