L’entreprise d’Abu Dhabi, Masdar compte investir au Maroc dans le secteur des énergies renouvelables

0

Masdar, la société d’énergie renouvelable multi-facettes d’Abu Dhabi, veut investir dans de nouveaux projets d’énergie propre au Maroc, en Égypte et en Jordanie. Selon Ahmad Belhoul, directeur général de Masdar, la demande en énergie renouvelable est grandissante dans la région. L’Égypte, la Jordanie et le Maroc sont les marchés clés de la région MENA (Moyen-Orient, Afrique du Nord) que Masdar, qui appartient à Mubadala Group, lorgne pour des investissements futurs. «La demande en énergie devrait doubler dans la région en 2030, dont la majorité proviendrait des énergies renouvelables. C’est la raison pour laquelle nous projetons de doubler notre portefeuille», affime Belhoul dans les colonnes de leseco.ma du Lundi dernier.

Au-delà du solaire, Masdar veut profiter de la présence d’énergie éolienne dans certains pays. Il faut savoir que le prix de l’éolien a baissé de 30% durant les cinq dernières années. De ce fait, les gouvernements s’intéressent de près à l’énergie éolienne. En termes d’investissements, Masdar a lancé un grand projet éolien en Jordanie en décembre dernier. Tafila Wind Farm est une joint-venture entre Inframed (fonds d’investissement spécialisé dans les infrastructures de la Méditerranée), EPGE et Masdar. Ce projet représente près de 6,5% des 1.800 mégawatts (Mw) de l’énergie renouvelable jordanienne prévus en 2020. Cet investissement en Jordanie ne sera pas le dernier. Masdar espère bien renouveler l’expérience car le coût de l’énergie dans ce pays est très élevé. Les projets du solaire et de l’éolien permettent à l’État de réaliser des économies intéressantes. Le Maroc a, pour sa part, augmenté sa proportion des énergies renouvelables à 52% en 2030. Il est considéré par Masdar comme l’un des marchés les plus matures de la région MENA. Masdar est en en train de finaliser un projet qui devrait fournir 17.700 foyers en énergie solaire. Le Maroc n’est pas le seul marché qui intéresse Masdar. L’entreprise d’énergie renouvelable a des projets aux Émirats arabes unis, aux Seychelles, aux Samoa, en Espagne, en Grande-Bretagne, à Oman, en Mauritanie et dans d’autres pays. Masdar lorgne également le grand marché indien. Les pourparlers sont avancés pour contribuer à fournier de l’énergie propre au pays de Ghandi.

Moctar FICOU / VivAfrik