Sénégal: Le Pudc réceptionne 13 moissonneuses-batteuses pour booster l’agriculture

0

Le Secrétaire d’Etat en charge du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) a réceptionné, hier, 13 moissonneuses-batteuses, sur un lot de 26, en présence du Secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, rapporte le quotidien Le Soleil dans sa livraison d’hier.

Souleymane Jules Diop, le Secrétaire d’Etat en charge du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) a réceptionné, hier, 13 moissonneuses-batteuses sur un lot de 26, pour un montant de 1,100 milliard de FCfa.

La cérémonie de réception s’est déroulée au Mole 3 du Port Autonome de Dakar, en présence du Secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la mutualisation des organisations paysannes, Moustapha Lô Diatta, du directeur pays Pnud, Mathieu Ciowela, des représentants de cinq organisations paysannes, etc.

Une centaine de motopompes s’ajouteront bientôt à ce lot d’équipements destiné au monde rural, précise le directeur pays Pnud. « Cet équipement est votre bien, c’est un soutien du gouvernement au monde paysan », a lancé Souleymane Jules Diop aux représentants des organisations paysannes, soulignant que ces équipements vont renforcer les capacités de transformation de riz.

Selon Moustapha Lô Diatta, ces moissonneuses-batteuses constituent « une contribution importante à l’atteinte des objectifs fixés par le Pracas ». « Elle permettra à notre agriculture d’être plus productive, compétitive et durable », a affirmé M. Diatta, soulignant que 13 moissonneuses-batteuses sont déjà dans la vallée du Fleuve Sénégal. Il a annoncé que 40 autres sont attendues.

62 milliards de FCfa d’économies

« Nous aurons une armada pour booster le secteur agricole qui a fini de convaincre les gens », a-t-il ajouté. De 2012 à 2015, a rappelé Moustapha Lô Diatta, près de 53 milliards de FCfa ont été dégagés pour l’acquisition d’équipements agricoles. Ce chiffre atteindra 90 milliards d’ici à 2017, a-t-il indiqué.

Evoquant l’hivernage de cette année, Souleymane Jules Diop s’est félicité de son bon déroulement et des records de production de riz et des autres spéculations.

« Cela va nécessairement entraîner une répercussion sur l’importation avec une baisse de l’ordre de 313 000 tonnes », a-t-il déclaré, en observant que cette production record de riz permettra à l’Etat d’économiser 62 milliards de FCfa.

« Il y a une augmentation de 57 % en volume, et 84 % en valeur de la production agricole cette année. Nous pensons que les actions menées dans le Pudc vont booster cette dynamique et atteindre rapidement les objectifs fixés par le Pracas en matière d’autosuffisance en riz au Sénégal », a renchéri Moustapha Lô Diatta.

Le directeur pays Pnud est convaincu que ces équipements permettront au Sénégal d’atteindre ses objectifs d’autosuffisance en riz voire d’exporter le surplus. « Le Pudc est un outil au service du développement mais également au service de l’émergence du monde rural », se réjouit-il.

Le président de la Confédération des organisations paysannes du Sénégal, Abdoulaye Harouna Kâ a salué l’acquisition de ce matériel.

« Nous croyons que le Pudc se limitait seulement autour de l’adduction d’eau en milieu rural, de la réalisation de pistes de production, de l’électrification rurale. Nous sommes agréablement surpris par l’acquisition de ce matériel agricole destiné au monde rural », a-t-il affirmé.

Assane Touré, directeur de la société qui a fourni ce matériel importé du Brésil a indiqué que ces moissonneuses-batteuses ont une garantie de deux ans en plus d’un lot de pièces de rechange sur la même période ainsi que la formation des conducteurs et des mécaniciens.

Laisser un commentaire