SENEGAL : Vers une insémination artificielle de proximité grâce au PDESOC

0

Les éleveurs de Kolda (sud) n’ont plus besoin d’attendre la campagne d’insémination ou de se déplacer pour procéder à l’insémination de leurs vaches. Un centre Secondaire d’Amélioration Génétique vient d’être mis en place dans la région par le Projet de Développement de l’Elevage au Sénégal Oriental et Haute Casamance (PDESOC). Ceci pour « appuyer le développement de l’insémination artificielle », a indiqué Dr Paly Cissé du PDESOC lors d’un atelier régional de partage organisé à Kolda ce vendredi 29 janvier.

A l’en croire, ce centre a pour mission principale d’ « assurer la disponibilité au niveau de la région de Kolda de tout ce qu’un éleveur ou un inséminateur a besoin pour procéder à l’amélioration génétique ».

Ainsi, une dotation initiale d’un coût de plus de 40 millions, composée essentiellement de « matériel de stockage, de semences animales, d’hormones » entre autres est mise à la disposition des acteurs de Kolda.

Cet atelier a aussi permis de définir les conditions d’accès à ces intrants. Ainsi, les éleveurs peuvent les acquérir à un prix subventionné à hauteur de « 12 000 F CFA par insémination pour un coût de 10 000 F recommandé par prestation en lieu et place des 35 000 à 50 000 F CFA déboursés auparavant par insémination » a fait savoir Dr Cissé.

Revenant sur l’importance et la pertinence de l’insémination artificielle, ce Docteur vétérinaire estime qu’elle permet à l’éleveur d’avoir des animaux de haute valeur génétique en croisant la race locale avec des races importées spécialisées dans la production de lait ou de viande.

Non sans préciser que l’Etat du Sénégal en a fait un programme pour lequel des campagnes d’insémination sont organisées annuellement afin de permettre aux éleveurs d’avoir ces animaux de hautes valeurs génétiques. Ce qui va, selon Dr cissé, contribuer à l’autosuffisance en lait et en viande inscrite parmi les priorités du Gouvernement du Sénégal.

Ismaila Mansaly Vivafrik

Laisser un commentaire