Ban Ki Moon exhorte les investisseurs à démarrer l’injection de fonds dans les énergies vertes

0

500 investisseurs se sont réunis aux Nations-unies pour démarrer la mobilisation des milliers de dollars qui seront nécessaires à la réalisation de la transition énergétique pour laquelle se sont engagés les Etats, rapporte Ecofin dans sa livraison d’hier.

« J’exhorte les investisseurs confiants en l’accord historique conclu à Paris à saisir les opportunités qu’offre le secteur des énergies vertes en pleine croissance. Je les mets au défi de doubler au minimum leurs investissements d’ici à 2020.», a déclaré Ban Ki Moon (photo) le secrétaire général de l’ONU à un parterre d’investisseurs représentant environ 22 000 milliards d’actifs.

« Les énergies renouvelables sont en progression mais pas assez rapidement pour prévenir le réchauffement global qui créera une profonde désorganisation de l’économie et un péril humanitaire. La communauté des investisseurs est d’une importance capitale si nous voulons passer des aspirations à l’action.», a-t-il expliqué. Bien que les investissements dans les énergies renouvelables aient atteint un niveau record de 329 milliards $ en 2015, ils demeurent insuffisants pour un secteur qui nécessitera plus de 18 000 milliards d’investissements d’ici 2040.

Organisée par l’organisation à but non lucratif Ceres, cette journée de travail avait pour objectif de provoquer le début des engagements financiers qui permettront, à terme, l’atteinte des objectifs fixés lors de la COP 21.

Laisser un commentaire