L’APER de la CEDEAO voit le jour au Mali

0

S’organiser pour mieux mener le combat pour les énergies renouvelables dans l’espace CEDEAO, tel est l’objectif de l’Association des professionnels  des énergies renouvelables (Aper) quelques temps après sa création suite à une assemblée générale, tenue du 15 au 16 janvier 2016 à l’Hôtel olympe international de Bamako, apprend-on dans maliactu.net du 27 janvier dernier et lu par vivafrik.com.

Regroupant les professionnels porteurs d’entreprises dans le secteur des énergies renouvelables dans l’espace CEDEAO, cette assemblée générale de deux jours a permis d’élargir non seulement le champ de connaissance des acteurs et en même d’élaborer le statut et règlement du nouveau-né, désormais mis sur les fonts baptismaux. Les discussions ont été aussi élargies sur le sigle de l’association. Egalement, il a été question de la mise en place d’un bureau constitué de plus d’une dizaine de personne, avec à sa tête le burkinabé Emmanuel Kaboré. Le poste du président d’honneur est revenu au malien, opérant en Guinée Conakry, M. Samba Bathily et au ministre sénégalais Abdou Fall. Après la présentation des membres du bureau, l’honneur est revenu au Pdg du groupe Solektra Solar Academy International M. Samba Bathily de prendre la parole, pour exprimer sa satisfaction par rapport à la création de l’association. Ainsi, M. Bathily n’a manqué l’occasion de demander à l’association d’élaborer dans un bref délai, la feuille de route qui doit servir de canevas de travail pour l’organisation. Egalement, pour le Pdg de Solektra international, l’APER permettra de promouvoir et de vulgariser les énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest. Elle travaillera aussi en concert avec les plus hautes autorités des Etats concernés pour réglementer le secteur, afin de réduire leurs coûts aux consommateurs, qui sont les populations. L’un des points sur lequel devrait s’atteler l’association, c’est de pouvoir travailler à structurer des financements, permettant d’innover le secteur. Pour cela, il sera intéressant d’élaborer des projets mobilisateurs des fonds, dira Samba Bathily. « L’une des missions sur laquelle doit s’attaquer l’APER s’est de mener un cadre de réflexion pour pouvoir attirer les investisseurs à coût de milliards à notre chevet et à attirer l’attention des membres », soutient le Pdg de Solektra Solar Academy.

Soulignons que l’Assemblée générale a été entièrement financée par Solektra solar academy international de M. Samba Bathily. Les billets d’avion et les frais de séjour des participants ont été également pris en charge par M. Bathily. C’est pourquoi, cheminant dans la même dynamique, sa société a créé une école d’académie sur les énergies renouvelables. Celle-ci assurera gratuitement la formation de 25 techniciens issus des pays de l’espace CEDEAO, durant ces premières années. La formation a même déjà commencé avec certains participants à l’Assemblée générale.

Moctar FICOU / VivAfrik

Source : L’Informateur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here