Projet Power Africa : Le Congrès américain soutient la vision de Barack Obama

0

 Le Congrès américain a voté, ce mardi, le projet de loi « électrifier l’Afrique ». Défendu par Tony Elumelu, ce projet permettra au président Obama d’aider les pays d’Afrique sub-saharienne dans la mise en œuvre de stratégies nationales d’électricité avec un mix de solutions énergétiques y compris des sources d’énergie renouvelables, a indiqué hier leral.net et parcouru par vivafrik.com.

 Le projet Power Africa, qui vise l’accès à l’électricité pour 50 millions de personnes en Afrique d’ici à 2020, initié par le président Barack Obama, a été voté, ce mardi, par le congrès américain. En effet, ce projet de loi « Electrify Africa », qui vient d’être signé, est donc un acte historique dans les relations économiques entre les Etats-Unis et l’Afrique, lit-on dans un communiqué reçu par Leral. Il autorise, ainsi, au président des Etats-Unis d’élaborer une stratégie pluriannuelle visant à aider les pays d’Afrique sub-saharienne dans la mise en œuvre de stratégies nationales d’électricité avec un mix de solutions énergétiques y compris des sources d’énergie renouvelables. Les leaders africains, regroupés au sein de l’Africa energy leaders group, co-fondé par Aliko Dangote et Tony O. Elumelu, ont été les fervents défenseurs de ce projet de loi durant près de deux ans. « Au début de cette semaine, au nom de l’African energy leaders group, Aliko Dangote et moi-même avons écrit une lettre ouverte à la chambre des représentants des Etats-Unis pour remercier certains membres du congrès pour leur leadership sur cette question à la chambre », a déclaré Tony O. Elumelu. Poursuivant son allocution, il invite ses pairs à diffuser son message par le biais du téléphone afin d’encourager l’adoption de ce texte de loi. « L’Afrique ne peut plus attendre ! Nous avons besoin du Power Africa, nous avons besoin de la loi sur l’électrification de l’Afrique ! Donc, s’il vous plaît, passez-les ces coups de fil », dit-il.

Interrogé sur les bénéfices de cette initiative du président Obama et plus directement sur les effets du vote de ce projet de loi, Tony O. Elumelu explique : « il fournira un cadre pour un partenariat public-privé majeur entre les Etats-Unis et les pays d’Afrique subsaharienne; il encouragera les pays à faire tomber les barrières de l’investissement privé et permettra le développement d’une énergie fiable et abordable en Afrique. La vie de millions de personnes changera : écoliers, entrepreneurs… ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire