Mozambique: Un prix de référence pour la commercialisation de l’anacarde sera fixé

0

Au Mozambique, le gouvernement devrait  assez vite fixer un prix de référence de la noix de cajou. Selon la direction de l’Institut de promotion de l’anacarde (Incaju), la proposition a  déjà été soumise au conseil des ministres  qui l’a approuvée, rapporte Ecofin dans sa livraison d’hier.

Filomena Maiópuè, qui dirige cette institution, a déclaré aux medias locaux que la proposition visait a instaurer une certaine stabilité dans le processus de vente de la noix et à assurer des bénéfices, à la fois aux producteurs et aux industriels. Ces dernières années, certaines parties impliquées dans la filière, notamment les acheteurs étrangers qui exportent les noix, ont fixé des prix d’achat particulièrement élevés. Ceci a empêché l’industrie locale, qui ne pouvait s’aligner sur ces prix, d’avoir accès à la matière première.

Selon la directrice de l’Incaju, la mesure sera appliquée à partir de la prochaine campagne qui débute en septembre. Le pays table sur la commercialisation de 100 000 tonnes d’anacarde pour le compte de la campagne en cours.