Les jeunes de la CEDEAO à l’école des technologies solaires

0

La première session de formation dispensée par la Solektra Solar Academy s’est déroulée fin janvier 2016 en partenariat avec l’Association des professionnels des énergies renouvelables (Aper) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), l’Aper-Cedeao. 19 jeunes venus de 8 pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Niger, Sénégal, Togo) ont ainsi été les premiers à bénéficier d’une formation à la fois théorique et pratique autour des technologies solaires. Cette première session est le résultat d’un solide partenariat entre Solektra International et le Centre de la Cedeao pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (Ecreee) dirigé par monsieur Mahamah Kappiah, a rapporté APO ce lundi dans un communiqué et publié par infosgabon.com hier puis parcouru par vivafrik.com.

Encadrés par une équipe pédagogique de haut niveau, composée de 8 experts des énergies renouvelables, les jeunes participants ont ainsi pu mieux comprendre l’opportunité que représente le développement du solaire en Afrique et tout particulièrement dans la zone Cedeao, tout en abordant des thématiques spécifiques telles que le dimensionnement des systèmes photovoltaïques, les enjeux de l’électrification décentralisée ou encore l’optimisation des systèmes de pompage solaires. « Avec cette formation, ouverte aux jeunes venus de l’Aper-Cedeao en ce début d’année 2016, nous célébrons le lancement effectif de la Solektra solar academy, dont l’objectif est de former une nouvelle génération de techniciens et d’ingénieurs spécialistes des énergies renouvelables et capables d’accompagner l’expansion de l’industrie solaire en Afrique», a expliqué Patrice Dangang, directeur de la Solektra solar academy. « L’académie est en mesure d’offrir des cours de qualité répondant aux standards internationaux et d’ouvrir des débouchés aux jeunes.» Parce qu’elle a rassemblé des jeunes venus de différents pays de la Cedeao, cette formation reflète la vision de la Solektra solar academy, qui promeut une approche panafricaine pour développer le continent. « Plus encore que des cours de qualité, cette formation a permis à chacun d’entre nous de pouvoir partager sa propre expérience, de rencontrer d’autres jeunes africains et même d’amorcer des discussions autour de potentiels projets communs à mettre en œuvre à l’avenir», a témoigné Sidy Bouya Ndiaye, ingénieur en génie électrique.

La session a été également ponctuée par un autre événement marquant, l’assemblée générale de l’Aper-Cedeao, qui a désigné Samba Bathily, cofondateur et PDG de Solektra International et de la Solektra solar academy, comme président d’honneur. Il s’agissait ici de remercier Samba Bathily pour le soutien qu’il a apporté à l’association, ainsi que pour son engagement personnel pour développer l’industrie du solaire et créer de nouvelles opportunités pour les africains.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire