Le Sénégal s’engage dans les ENr, la pêche responsable, l’accès à l’eau potable et la sécurité alimentaire

0

Les énergies renouvelables (ENr) au cœur des discussions

La ministre française de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, s’est entretenue avec le président sénégalais Macky Sall, sur le financement des projets de vulgarisation des énergies renouvelables en Afrique, dans le cadre d’un accord multilatéral conclu lors de la Cop21.  « Je considère que les financements ne sont pas assez rapides. Il y a beaucoup de discours et d’annonces. (…) Je veux savoir pourquoi ce n’est pas rapide et pourquoi les fonds annoncés ne sont pas versés aux projets, qui sont pourtant prêts à démarrer. C’est cela ma préoccupation principale », a expliqué Mme Royal.

Selon elle, les chefs d’Etat et de gouvernement ayant participé à la conférence mondiale sur le climat  doivent se rencontrer le 22 avril prochain, à New York (Etats-Unis), pour faire le point des engagements financiers annoncés il y a un peu plus de deux mois, dans la capitale française nous dit Aps.

La BAD s’engage pour une pêche respectant les normes environnementales

La Banque africaine de développement (BAD) a joué un rôle clé dans l’organisation de la première Conférence internationale de l’Initiative pour la transparence des pêches (FiTI). Les présidents mauritanien, Ould Abdel Aziz et sénégalais, Macky Sall, visent  à développer la pêche responsable et durable grâce à la transparence et à la participation de tous ceux qui y seront impliqués.

150 milliards de francs CFA pour approvisionner le monde rural en eau

 « Près de 150 milliards de francs CFA ont été injectés dans l’hydraulique rurale en trois ans », précise Diène Faye, le secrétaire d’Etat à l’hydraulique. Selon lui, une partie de ce montant a été financée par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Il informe que  300 forages « multi-villages » ont déjà été réalisés à « 50 % », pour un coût de 60 milliards de francs CFA.il ajoute que le PUDC comprend un budget prévisionnel de 18 milliards de francs CFA destiné à l’approvisionnement du monde rural en eau malheureusement, il fait savoir que le financement nécessaire pour satisfaire les besoins en eau dépasse largement ce montant renseigne Aps.

Diossong, la commune de Foudiougne réceptionne un forage

Les habitants de 9 villages de la commune de Diossong ont réceptionné vendredi un forage d’une capacité de 200 mètres cube par heure réalisé dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC). Le forage va desservir 9 villages grâce à un réseau d’adduction de 25 km. La réception définitive pourrait avoir lieu dans deux mois et demi. Le forage va fonctionner à l’électricité.

Kolda : cultiver la terre pour assurer la sécurité alimentaire

Le secrétaire d’Etat à l’Accompagnement et à la Mutualisation des Organisations Paysannes du Sénégal, vient de procéder au lancement du Projet Agricole Italie-Sénégal (PAIS) .Ce projet qui va intervenir dans les régions de Kaolack, Kolda et Sédhiou pendant les trois prochaines années (2016-2018). Il  a pour objectif de contribuer à améliorer la sécurité alimentaire des populations des régions ciblées dans une logique de développement concerté au niveau local et durable.

Financé à hauteur de 18 millions d’Euros par la coopération italienne, ce programme a l’ambition d’appuyer la riziculture pluviale par l’aménagement de 2400 ha de vallée, la réhabilitation de rizières dégradées, l’aménagement anti érosion contre l’ensablement des rizières  entre autres, dans la région de Kolda informe Vivafrik.

Ndèye Fatou Ndiaye / VivAfrik

Laisser un commentaire