Egypte: Saad Moussa subit son intransigeance sur l’ergot

1
www.allwallpapersfree.org

L’Egypte vient de remplacer le numéro un de son autorité de gestion de la mise en quarantaine de produits agricoles (AQA). Reuters indique que Saad Moussa vient de laisser sa place à Ibrahim Ahmed Imbabi précédemment à la tête de l’Institut de recherche en pathologies végétales (PPRI) rapporte Ecofin dans sa livraison d’hier.

Ce mouvement  est la conséquence d’une controverse qui a secoué le secteur agricole du pays, il y a quelques semaines. En effet, M. Moussa avait alors mis en place une politique de tolérance zéro à l’ergot dans les importations de blé alors que le ministère de l’agriculture tolère généralement des niveaux résiduels de ce champignon commun aux céréales. Résultat, le pays a perdu de son attractivité auprès des négociants qui ne soumissionnent plus aux appels d’offre du gouvernement égyptien car, disent-ils, assurer un niveau zéro d’ergot dans les chargements est impossible.

Cette situation a fait planer sur le pays le spectre d’une pénurie de céréales, avec le risque politique que cela comporte pour le régime d’Abdel Fattah Al-Sisi. La nomination d’Ahmed Imbabi apparaît donc comme un geste d’apaisement du Caire en direction de négociants peu désireux de voir leurs cargaisons rejetées par l’AQA.

En Egypte, les populations les plus pauvres dépendent grandement du système de subvention du pain pour leur alimentation.

Laisser un commentaire