Sénégal : L’énergie solaire rendue accessible par les femmes dans le Sud-Est

1

C’est dans les régions de Tambacounda et de Kédougou que 250 femmes entrepreneures s’inscrivent  dans un projet d’expansion de l’énergie en zones rurales, à travers la vente de lampes solaires, foyers améliorés, et par l’utilisation productive de l’énergie. Une initiative qui va leur permettre de lutter contre les inégalités en termes d’accessibilité énergétique dont les taux tournent autour de 9% et 4% dans ces localités nous indique un communiqué parvenu à la rédaction de Vivafrik.com dans le cadre de la célébration de Journée Internationale de la Femme.

Etant les plus affectée par l’accessibilité à l’énergie, les femmes des régions de Tambacounda et de Kédougou, à travers le projet de GVEP, la loisibilité de changer les services énergétiques pour un développement socioéconomique durable dans leur foyer.

C’est ainsi qu’elles « deviennent actrices à part entière dans la livraison de produits et services énergétiques auprès de leurs communautés rurales, faisant le lien entre les producteurs des milieux urbains et les consommateurs éloignés », souligne le communiqué.

A cet effet, « l’accès à l’énergie durable peut également contribuer à améliorer les conditions de vie de la population grâce à des cuisinières améliorées non nocives, un éclairage fiable et la possibilité de recharger les téléphones portables », mais aussi « par l’utilisation de cette énergie à des fins productives, par exemple pour le traitement et la transformation du riz, sorgho, mil, maïs, coton, fruit du baobab et miel », explique le communiqué.

Ce qui leur permet d’être autonomes, «les femmes de ces régions sont entreprenantes mais dépendent de méthodes traditionnelles et inadéquates dans tous les secteurs. Avec le modèle de notre programme, nous donnons l’opportunité aux populations rurales, revendeurs et consommateurs, d’acquérir les produits à crédits et à moindre coût », explique Abdoul Karim Dosso, Chargé de Projet chez GVEP, l’organisation qui fournit des services de soutien et formation aux femmes entrepreneurs en gestion des affaires

Par conséquent, « le Gouvernement du Sénégal doit prendre en compte la dimension genre dans sa politique et ses programmes énergétiques. Mieux, il doit être à l’avant-garde pour des investissements conséquents dans le secteur afin de pouvoir mobiliser d’avantage les partenaires au développement dans le financement d’une énergie sensible au genre », affirme M. Louis Seck, Directeur de GVEP au Sénégal.

Toutefois, Fatoumata Keita, femme entrepreneure, a reçu sa première livraison de lampes solaires à Kédougou

Par Saër SY

1 COMMENTAIRE

  1. Permettez moi de corriger vos fautes M. Saer Sy
    On dit qui va »Leur » permettre et non pas qui va « les  » permettre.
    Pareil pour cette phrase: « Ce qui LEUR permet d’être autonomes ».
    C’est juste une contribution.
    Cordialement

Laisser un commentaire