Le Sénégal  source d’inspiration en matière de gestion de l’eau

0

Le Sénégal et la Mauritanie entendent développer ensemble les gisements de gaz naturel.

Découvert par Kosmos Energy dans une zone maritime à cheval entre les deux pays,  la compagnie texane a, dans ce cadre, convenu d’un mémorandum d’entente entre les deux compagnies d’Etat en charge des hydrocarbures, PETROSEN du Sénégal et SMHPM de la Mauritanie. Les deux Etats viennent de jeter les bases d’une coopération intergouvernementale pour structurer un contrat formel d’exploitation des gisements. On parle déjà d’une répartition de 50-50 des charges et aussi des revenus entre les deux pays voisins. Selon les analystes, les réserves concernées sont estimées à plus de 15 Tcf, « assez pour transformer et la Mauritanie et le Sénégal en exportateurs net de gaz naturel, tout en assouvissant les besoins électriques et gazifières des deux pays » nous apprend agence ecofin.

Le Sénégal  source d’inspiration en matière de gestion de l’eau.

L’organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (Omvs) est représentée comme un modèle à partager. En effet,  le Panel Mondial sur l’Eau et la Paix s’est réuni à Dakar pour bénéficier de l’expérience sénégalaise en matière de gestion des ressources hydriques. Le président du panel Dr Danilo Türk a fait savoir que le conseil  désire  avoir un code de gestion identique à celui de l’Omvs et des d’instruments similaires.  Par conséquent, le Sénégal compte s’appuyer sur son expérience de gestion concertée avec ses voisins des fleuves Sénégal et Gambie pour aider le Conseil à trouver des solutions aux conflits liés à l’eau informe Vivafrik

Opération de nettoiement à  médina gounass.

Le Programme national de gestions des déchets (PNGD), à travers l’Unité de coordination des déchets solides (UCG), a initié des opérations de nettoiement dans la ville de Médina Gounass. Ces opérations sont menées depuis quelques jours en collaboration avec le comité d’organisation du grand rassemblement religieux  de daaka.  Selon l’Aps, pour mener ces opérations, l’UCG a remis au Comité d’organisation un important lot de matériels de nettoiement composés de pelles, brouettes, râteaux, balais et des engins lourds tels que des bennes tasseuses et des pelles mécaniques.

La coupe de bois illégal fait ravage dans le sud du pays.

Le Secteur des Eaux et Forêts de Vélingara a intercepté dans une forêt sénégalaise, non loin de Manda-Douane, un camion-remorque gambien doté d’une grue, avec à son bord 15 troncs d’arbres qu’il tentait d’acheminer ’’illégalement’’ dans son pays. Le véhicule a été remorqué et acheminé à Vélingara mais ses occupants ont réussi à s’enfuir, à la faveur de l’obscurité. Depuis le début de l’année 2016, près d’une trentaine de charrettes chargées de troncs d’arbres vers la Gambie, ont été interceptées par les Eaux et Forêts au cours différentes opérations nocturnes, dans les parties Est et Ouest, le long de la frontière avec la Gambie selon APS.

Ndéye Fatou NDIAYE / VivAfrik

Laisser un commentaire