Le Kenya envisage vendre 700 000 sacs de maïs pour lutter contre l’inflation des prix

0

Le Conseil national des céréales du Kenya (Ncpb) a annoncé son intention de commercialiser 700 000 sacs de maïs qui seront prélevés des réserves céréalières stratégiques du pays. Cette décision vise à lutter contre l’inflation que connaît actuellement le prix de la farine de maïs dans le pays.

Le Ncpb vendra le sac de maïs de 90 kilogrammes (kg) entre 1400 et 2300 shillings, selon la qualité de la céréale alors que, dans le commerce, les meuniers l’achètent dans une fourchette comprise entre 2800 shillings à 3000 shillings. Si le maïs se négociait encore à 2000 shillings, en janvier, la hausse de son cours est liée à la pénurie que connaît actuellement le marché. Alors que le pays dépend essentiellement des importations en provenance de l’Ouganda et de la Tanzanie, pour compenser un déficit annuel de 20 millions de sacs, la sécheresse qui affecte toute la région fait planer des incertitudes sur l’approvisionnement kényan.

Selon un rapport du conseil céréalier d’Afrique orientale (Eagc), les importations kényanes en provenance de la Tanzanie ont reculé de 50%, par rapport à la période allant d’octobre à décembre 2015, tandis que celles en provenance de l’Ouganda ont chuté de 57%, sur le même intervalle, indique Business Daily Africa.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here