La RDC vole au secours de l’environnement

0

C’est à travers un atelier national sur le Genre, REDD+, Foresterie communautaire et tenure foncière en RDC tenu du 06 au 09 juin 2016 à Kinshasa que les participants  ont appelé à la création du Sous-groupe de travail Genre et Environnement en vue de traduire dans les faits les engagements nationaux et internationaux de l’Etat congolais en faveur de l’intégration du genre dans le secteur de l’environnement.

A en croire nos confrères de zonebourse.com, les participants qui ont salué les initiatives du gouvernement dans la définition des politiques et lois visant à promouvoir la prise en compte du genre dans tous les secteurs, notamment la loi sur l’égalité homme-femme, ont recommandé  aux partenaires techniques et financiers  de soutenir l’engagement du gouvernement : les deux ministères, la Commission nationale en charge de la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forets (CN-REDD) et les autres acteurs en vue de la finalisation et la mise en œuvre effective de la feuille de route qui sortira dudit atelier. Organisé dans le but  de renforcer les capacités des acteurs et actrices sur le concept genre afin d’accroître leur compréhension concernant le genre et ses liens avec la gouvernance forestière, cet atelier a été un cadre de réflexion permettant de développer une feuille de route qui se traduira par un plan d’action Genre dans la REDD+, la foresterie communautaire et les droits de tenure foncière en RDC.

Plusieurs défis ont été relevés au cours des échanges. Il s’agit notamment  des problèmes d’accès et de contrôle des femmes à  la terre et aux ressources forestières au niveau local, la non prise en compte des droits des femmes dans les lois et politiques foncières et forestières, la non prise en compte des recommandations sur les questions de genre dans le draft de l’Arrêté d’Homologation, le manuel de procédure.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire