Une école de l’OMCC en Côte d’Ivoire pour endiguer le travail des enfants dans les plantations

0

Halte au travail des enfants dans les plantations. C’est le cri de cœur lancé par l’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (Omcc). Pour atteindre cet objectif, la structure a construit à Botindé, village situé dans le dans le département de Grand-Lahou en Côte d’Ivoire, une école primaire publique qui aura pour mission de lutter contre le travail des enfants dans les plantations. Ce bijou a été inauguré le mercredi 13 avril 2016 par la directrice générale du Conseil du café cacao, madame Toure-Litse Massandjé, un don de la coopérative Union inter-régionale victoire  (Uirevi) membre de l’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (Omcc).

travail des enfants

Selon un communiqué de presse parvenu à vivafrik.com, « l’école primaire construite dans le village de Botindé est équipée  d’une cantine et une salle d’alphabétisation ». Cette initiative rentre dans le cadre des activités menées depuis plusieurs années par l’Union inter-régionale victoire pour lutter contre le travail des enfants dans les plantations. Pour madame Toure-Litse Massandjé qui a parrainé la cérémonie d’inauguration de l’école, « l’action de la coopérative Uirevi, membre de l’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (Omcc) cadre parfaitement avec les missions assignées au Conseil du café cacao qui œuvre pour l’amélioration des conditions de travail et de vie des producteurs de café-cacao et de leurs enfants. Pour sa part, le secrétaire du chef du village, Emile Zouzoua, après avoir souhaité la bienvenue aux invités, a exprimé la joie des populations de Botindé d’inaugurer leur école. Selon lui, « les enfants de Botindé  parcouraient chaque jour six (6) km pour se rendre à l’école dans la ville de Bakanda. La pauvreté des parents due à la mévente des  produits agricoles ne leur permettait  pas de résoudre ce problème. C’est pourquoi, il a remercié l’Uirevi et son président, Toussaint N’Guessan pour la construction de l’école » se réjouit-il dans le communiqué. Madame Aminata Kouyaté, secrétaire générale de l’association des femmes du village, venue prendre part à cette rencontre, a listé « les difficultés qu’elles rencontrent dans la production et la commercialisation des produits vivriers. Elle a aussi exprimé leurs doléances au directeur du Conseil du café cacao ». La directrice du Conseil du café cacao a saisi cette occasion pour rappeler « aux producteurs la nécessité de scolariser leurs enfants. Elle a également énuméré les actions menées par sa structure pour les aider dans l’éducation des enfants et celles de la première dame, madame Dominique Ouattara dans la lutte contre le travail  des enfants dans les champs.

Les préfets de Tiassalé, Jules Gouesse et de Grand-Lahou, Zamele Kouamé Jean Baptiste, ont remercié au nom des populations et en leurs noms propres, madame Toure-Litse Massandjé, directrice du Conseil du café-cacao et Toussaint N’Guessan, président de l’Uirevi et de l’Omcc pour les aides qu’ils apportent aux producteurs de café-cacao et à leurs enfants.

Pour rappel, l’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (Omcc-Wcpo), World cocoa producers organization (Wcpo) en anglais, a vu le jour le 20 mars 2015 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Son siège est à Accra au Ghana. L’Organisation regroupe les cultivateurs de cacao de 9 pays producteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria, Cameroun, Togo, Congo Rdc, Indonésie, République Dominicaine, Venezuela). L’ivoirien Toussaint N’Guessan, président de la Coopérative « Union inter-régionale victoire » (Uirevi), a été élu premier président l’Omcc. La mission principale de cette Organisation est de représenter les cultivateurs de cacao et de défendre leurs intérêts. Quant à l’Union inter-régionale victoire (Uirevi), elle est une union de coopératives ivoiriennes, créée en novembre 2005. Elle regroupe 25 coopératives représentant 7500 producteurs. L’Uirevi exploite une superficie globale d’environ 40 000 ha et produit annuellement 30.000 tonnes de cacao et 5.000 tonnes de café. Depuis 2007, elle s’implique fortement dans la vie de la filière café-cacao en Côte d’Ivoire, notamment dans les projets de certification du cacao. En 2009, l’Uirevi est la première Union de Coopératives inter-régionale à être certifiée dans le commerce équitable (Fair Traide) pour le café et le cacao. Depuis  mars 2015, le président de l’Uirevi Toussaint N’Guessan  est également président de l’Organisation mondiale des cultivateurs de cacao (Omcc).

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire