Grande muraille verte : Le Sénégal réalise près du tiers de sa bande

0

La 5ème session ordinaire du Conseil des ministres en charge de l’environnement de l’Agence panafricaine de la grande muraille verte a examiné les défis et les enjeux liés à cette initiative. Et en matière de réalisation selon chaque pays, le Sénégal qui a réalisé près du tiers de sa bande est cité comme l’exemple à suivre par les autres.

De 2008 à nos jours, 16 139 424 plants ont été produits, 33 300ha reboisées, 12 800km de pare-feu, 15 000ha de solage et 13 000ha de mise en défense ont été réalisés pour le cas du Sénégal. À cet effet, le Sénégal semble pouvoir arriver à transformer ses zones arides en pôles ruraux économiques et de développement durable à l’horizon 2025 car sur les 450km de la tracée de la Grande muraille verte qui lui concerne, près du tiers est réalisé, soit plus de 33%. «Le Sénégal en tant que pionnier fait beaucoup de réalisation. D’ailleurs, beaucoup de pays suivent l’exemple du Sénégal. Nous sommes concernés par 540km et à ce jour le Sénégal a, pratiquement, l’une des plus grandes réalisations avec près de 150km en mois de cinq ans», indiqué Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de l’environnement et du développement durable. Une réalisation pays qui contribue fortement à la lutte contre la dégradation des terres et l’avancée du désert à travers la restauration de la biodiversité et des pratiques éprouvées de gestion durables, de renforcement et de protection des ressources naturelles mais aussi au renforcement de l’accès aux services sociaux de base et de gestion de la transition vers l’économie verte. Ce qui permettrait d’éradiquer l’émigration clandestine, de lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire par le renforcement des capacités d’adaptation et de résilience. «C’est un chainage qu’il faut monter au bénéfice de nos populations. Les défis ne doivent pas être une fatalité mais nous devons trouver des solutions idoines à travers des mécanismes d’adaptation et de résilience afin d’arrêter par nous mêmes cette hémorragie», a souligné Amedi Camara, président du Conseil des ministres de l’Agence panafricaine de la grande muraille verte (Apgmv), par ailleurs ministre de l’environnement et du développement durable de la Mauritanie.

Toutefois, Mahammed Boun Abdallah Dionne qui était venu présider la cérémonie d’ouverture de la 5ème session ordinaire du Conseil des ministres, a rendu hommage aux pères fondateurs de l’initiative de la grande muraille verte, Olusegun Obasanjo et Abdoulaye Wade.

Laisser un commentaire