Greenpeace sommée d’abandonner sa cabale contre les OGM

0

Les actions de l’ONG de défense de l’environnement Greenpeace contre les Organismes génétiquement modifiés (Ogm) ne sont pas du goût des lauréats du prix Nobel. Une centaine d’entre eux l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse, ce jeudi, rapporte Reuters, parcouru par Ecofin. somméee

Pour les titulaires de la prestigieuse récompense, signataires de l’appel, Greenpeace diabolise un produit sans risques pour la santé des consommateurs. Ils avancent, entre autres raisons, qu’un consensus scientifique établit que les Ogm sont sains et peuvent profiter à la société. Le riz GM (Golden rice), riche en bêta-carotène, est par exemple utilisé dans le traitement des maladies dues à une carence en vitamine A. « Il est temps de se rendre à l’évidence : ces céréales sont sans danger. La nouveauté n’est pas nécessairement mauvaise », a ainsi plaidé Sir Richard Roberts, lauréat en 1993, avec Phillip Allen Sharp, du Prix Nobel de physiologie ou médecine pour leurs travaux sur l’épissage alternatif et la découverte des introns.  En réaction, Greenpeace s’est étonné de cette « farce médiatique ». « Nous avons été attaqués dans de nombreux pays pour avoir sensibilisé les producteurs et les populations sur le danger que représentent les Ogm. Mais la véritable interrogation est celle-ci : pourquoi organisent-ils une conférence de presse à Washington DC, une semaine avant un vote majeur sur le labelling des Ogm ? », s’est interrogé  Charlie Cray, chercheur senior à Greenpeace. Le Sénat américain doit, en effet, examiner la semaine prochaine un projet de loi sur l’application de la Loi Vermont sur la règlementation des Ogm, prévue pour prendre effet à partir du 1er juillet.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire