Le Burkina Faso suit les pas de la Taïwan

0

L’histoire de l’industrie énergétique de la Taïwan est étroitement liée à celle de l’un de ses fleurons en la matière, Tatung Company. Créée en 1918 soit il y a près d’un siècle, cette entreprise familiale dirigée aujourd’hui par W. S. Lin est spécialisée dans la production et la fourniture d’équipements solaires et électroménagers. Son expertise a longtemps été confirmée en Asie du Sud-Est et même au Moyen Orient. Même si ce géant n’a pas encore franchi les portes de l’Afrique, il pense le faire en allant d’abord à la conquête du marché burkinabé, foi de son directeur général Kuma Lai.

Cette ambition, les responsables de la société l’ont exprimée aux autorités burkinabés en juin dernier lors d’une visite de prospection au Burkina Faso, et un mois plus tôt lors du voyage du Premier ministre Paul Kaba Thiéba à Taipei. Mais avant, la Société nationale burkinabé d’électricité (Sonabel), la Chambre de commerce et d’industrie et des entreprises burkinabé évoluant dans le domaine de l’électricité et du solaire sont allées à la découverte de Tatung. C’était le lundi 8 août 2016, a-t-on appris d’energies-renouvelables-afrique.com.

Tatung et ses produits

C’est au siège de la société que la mission burkinabé a été reçue par le président W. S. Lai et ses collaborateurs. D’entrée de jeu, Kuma Lai a fait une brève présentation de l’entreprise et de ses projets réalisés en Birmanie et à Dubaï, notamment avec la construction de systèmes photovoltaïques pour l’alimentation des ménages et écoles en électricité, et pour l’irrigation de champs grâce à un système de pompage solaire. « Tatung ne produit donc pas de l’électricité mais dispose d’une expertise dans la construction des équipements pour les usines de production d’énergie solaire, thermique et hydraulique », a spécifié Maxx Lee. La société fait de la production des transformateurs de puissance, des fils et des câbles son affaire. L’usine de « Taoyuan Wire and Cable » a été visitée par la délégation burkinabé.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire