La Banque mondiale au chevet du Libéria afin qu’il retrouve sa capacité énergétique de l’avant-guerre

0

Louis Rene Peter Larose, le directeur exécutif de la Banque mondiale pour le Libéria, s’est récemment rendu à la Liberia electricity corporation (Lec) pour s’enquérir des dispositions que pouvait prendre son institution pour assister le secteur énergétique national. L’objectif principal était d’aider le pays à retrouver sa capacité énergétique de l’avant-guerre.

« L’énergie est le moteur de tout développement. Je suis convaincu qu’avec l’aide de la communauté internationale, le Liberia pourra retrouver son statut énergétique de l’avant-guerre », a affirmé M. Larose avant de poursuivre : « l’une des raisons pour lesquelles je suis au Liberia est de déterminer comment le pays pourrait relever ses défis énergétiques et ce que la Banque mondiale peut fournir comme support dans ce processus de réduction de la pauvreté », lit-on dans agenceecofin.com. Selon les données de la Lec, le Libéria a actuellement une production électrique de 28 mégawatts (Mw). D’ici le mois de septembre, 10 Mw y seront ajoutés avec l’appui du Japon. Cette capacité sera augmentée de 22 Mw à la fin de l’année, portant la capacité nationale globale à 60 Mw. Le barrage hydroélectrique de Mount Coffee actuellement en réhabilitation devrait pouvoir ajouter ses 88 Mw de puissance d’ici 2017.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here