SÉNÉGAL – « LE POINT» DU DG DE LA SODAGRI SUR LE PNAR : « Les conditions sont réunis pour hisser le pluvial à un niveau élevé »

0

Pr Moussa Baldé DG de la SODAGRI fait le point de la contribution du bassin de l’Anambé et de sa société dans le Programme d’Autosuffisance en Riz. C’est dans l’émission LE POINT de la télévision nationale dont il a été l’invité ce mercredi 24 août après le JT de 20h.

Avec les efforts consentis par l’Etat et ses partenaires pour renforcer les équipements des producteurs, les quantités de semences de qualité mises à la disposition des riziculteurs, l’élargissement du champ d’application de la SODAGRI qui s’étend maintenant de Kédougou à Oussouye entre autres, « On peut dire que les conditions sont réunis pour hisser le pluvial à un niveau élevé », a fait savoir Moussa Baldé lors de cette émission.

A l’en croire, le Sénégal a les ressources humaines qu’il faut  pour «  doubler la production du riz pluvial et atteindre l’objectif de 640 mille tonnes que s’est fixé l’Etat ».

Cependant, la réalisation de cette ambition nécessite l’implication de toutes les forces vives de la nation. C’est dans ce sillage que le DG de la SODAGRI fait appel à la jeunesse. « Nous demandons aux jeunes du Fouladou d’être des acteurs de l’autosuffisance et non des coupeurs de bois », a lancé  M Baldé.

« Nous devons tous œuvrer ensemble pour une agriculture de vie et d’épanouissement » en lieu est place de « cette agriculture de subsistance », a-t-il poursuivi.

Dans la même veine, le président du conseil départemental de Kolda appelle ses collègues élus locaux à la mobilisation pour que Le Sénégal puisse être au rendez-vous de l’autosuffisance en riz en 2017.

Revenant sur la réalité du terrain à Anambé, Le DG de la SODAGRI soutient que « Le bassin est saturé avec cette année 4000 ha emblavés et des producteurs suffisamment équipés et motivés ».

Toutefois, le souci aujourd’hui au niveau de ce bassin, « C’est le manque de rizerie moderne pour pouvoir transformer le paddy en riz blanc de qualité », déplore le DG Moussa Baldé.

Ismaila Mansaly / vivafrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here