L’Etat sénégalais se rebelle contre les promoteurs des circuits parallèles dans la vente du riz paddy

0

Le gouvernement du Sénégal n’acceptera plus que des exportateurs utilisent des circuits parallèles pour la commercialisation du riz paddy en laissant de côté les normes établies officiellement, a indiqué lundi, Alioune Sarr, ministre du commerce du secteur informel, de la consommation, de la promotion des produits locaux et des petites et moyennes entreprises (Pme).

Selon sen360.fr, la commercialisation du riz blanc au Sénégal ne constitue plus une équation pour le gouvernement, estime le ministre du Commerce. Certaines contraintes ont été appliquées par les autorités sénégalaises pour une meilleure commercialisation du riz et concernent aussi bien les importateurs que les riziers. Les importateurs ont accepté cette année d’augmenter le prix d’achat du riz blanc auprès des riziers. De 230 000 f CFA la tonne, ils sont passé de 240 voire 245 000 F CFA. Sur le marché intérieur qui absorbe plus d’un million de tonnes de riz chaque année, le ministre du commerce a fait savoir que le gouvernement se réjouie que la plateforme de commercialisation de riz local créée depuis l’année dernier, ait mis en en place un mécanisme de régulation du marché. «Les contraintes sont simples, produire un riz de qualité, mais aussi acheter un riz paddy à un prix officiel. Parce qu’il n’est pas acceptable aussi que le gouvernement mette en place un fonds de commercialisation logé à la CNTS et que des entreprises bénéficient de ce fonds et aussi se livrent à la spéculation sur le riz paddy. Cela n’est pas acceptable», a dénoncé Alioune Sarr.

Aujourd’hui, l’autre défi à relever d’après lui, c’est le stockage du riz Paddy pour la transformation. «Nous avons aujourd’hui une capacité de transformation qui avoisine les 200000 tonnes, or, nous avons une production de plus de 800000 tonnes. Donc, je lance un appel au secteur privé d’investir d’avantage dans la transformation, mais aussi dans le stockage», a-t-il plaidé.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here