L’ancien député Opa Diallo invite Macky Sall à mettre fin au pillage du bois de vène acheminé vers la Gambie

0

En tournée dans plusieurs communes de la région de Kolda, l’ancien député Opa Diallo a dénoncé le pillage de bois de vène. Il a demandé l’intervention du président de la République pour mettre fin à ce crime, lit-on dans lesoleil.sn.

Malgré les efforts consentis par le gouvernement pour endiguer le trafic illicite du bois à destination de la Gambie, le phénomène continue de plus belle. C’est du moins le constat fait par Opa Diallo, ancien député qui vient d’effectuer une tournée dans le département de Médina Yoro Foulah et en Gambie. Il s’est rendu dans les communes de Pata, Niaming, Médina Yoro Foulah, Goudourou, Fafacourou et Dinguiraye, entre autres. Il est ensuite parti en Gambie, notamment dans la ville de Bansan et à Saré Bodjo, une petite localité située près de la frontière avec le Sénégal où il a découvert quelques dépôts de bois. Et sur le chemin de retour, il a croisé de nombreuses charrettes transportant du bois de vène en partance pour la Gambie. Le bois de vène a presque complètement disparu dans ces communes situées le long de la frontière avec la Gambie. Aujourd’hui, les coupeurs de bois sont en train d’avancer vers les forêts de Guimara et de Mahon. Après le bois de vène, ils vont s’attaquer au bois de « dimb » prisé par les menuisiers. « Je pense que malgré la volonté  affichée par le ministère de l’environnement et les agents des eaux et forêts pour enrayer ce trafic, ils sont aujourd’hui dépassés par l’ampleur du phénomène », déclare-t-il. Selon lui, seul le président de la République peut faire entendre raison aux coupeurs de bois. Il dénonce l’existence d’une complicité entre certains élus, une partie de la population et les trafiquants de bois.

L’ancien diplomate demande à Macky Sall de se rendre dans le département de Médina Yoro Foulah pour sensibiliser les populations sur la nécessité de préserver les ressources forestières. Il salue les efforts consentis par le ministre Abdoulaye Bibi Baldé et ses homologues des forces armées et de l’intérieur pour traquer les trafiquants de bois et leurs complices. La saisie de plusieurs centaines de charrettes qui sont actuellement garées dans les locaux du service départemental des eaux et forêts de Médina Yoro Foulah prouve que des gros efforts ont été accomplis pour éradiquer ce phénomène.

Ce n’est pas la première fois qu’Opa Diallo dénonce le pillage systématique des ressources forestières de la région de Kolda. En 1999, il s’était élevé contre la coupe abusive du bois de vène dans le département de Médina Yoro Foulah.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire