Schneider Electric, l’UEMOA et SABER mettent sur place Microsol, une solution énergétique afin d’éclairer les Etats Ouest africains

0

A la veille de la COP22, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), Schneider Electric et la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber) démontrent que des solutions simples et concrètes telles que Microsol existent pour résoudre le paradoxe énergétique. 100 000 personnes en profiteront changeant ainsi leur mode de vie.

Selon un communiqué de presse co-signé par ces trois partenaires et parvenu à VivAfrik, Microsol est une solution innovante qui permet de capter l’énergie par une centrale thermique ou photovoltaïque et de la restituer pour produire simultanément de l’électricité, et de la chaleur. La solution peut ainsi alimenter principalement les micro-industries en zone rurale, particulièrement des sites de production, de transformation et de conservation de produits alimentaires. Cette centrale « multi-énergie » permet également de stocker l’énergie sous forme de batteries ayant une durée de vie de dix ans. Le déploiement du projet se fera sur une durée de deux ans et prévoit la réalisation d’études de faisabilité, l’installation des équipements et la formation des usagers. Le 7 novembre prochain, la Conférence de Marrakech sur le climat (COP22) s’ouvrira avec la volonté affirmée de s’inscrire dans l’action et la concrétisation des avancées obtenues par l’accord de Paris. La présidence de la COP22 déclare ainsi qu’il s’agit « d’une opportunité pour porter la voix des pays les plus vulnérables face aux changements climatiques, en particulier celle des pays africains et des états insulaires » et « s’engager de manière forte, dans les secteurs liés à l’économie verte, afin de profiter des opportunités en terme de croissance et d’emploi qui y sont associées ». Ainsi, à quelques semaines de cette rencontre internationale sur le climat, la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) qui fait de la sécurité alimentaire une priorité a décidé d’expérimenter avec Schneider Electric, le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie et des automatismes, et la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber) hub africain des énergies renouvelables, l’utilisation d’une centrale « multi-énergies » pour faire fonctionner les installations d’irrigation, de pisciculture, de transformation et de conservation des récoltes agricoles. Cette solution a été développée par Schneider Electric sous le nom de Microsol. Suffisant pour Saber, maître d’ouvrage délégué de l’Uemoa de signer un contrat avec Schneider Electric pour la fourniture et la mise en service de cette solution énergétique dans les 8 états membres de l’Uemoa. Les trois partenaires veulent ainsi progressivement faire accéder près de 100 000 personnes à l’énergie électrique nécessaire pour l’irrigation, l’éclairage, la pisciculture, la transformation agricole et la fourniture d’eau potable, et cela sans émettre de CO2.

microsol

Une technologie innovante pour développer un écosystème vertueux

« Chez Schneider Electric, nous voulons que chacun sur notre planète puisse accéder à une énergie sûre, fiable, efficace et durable et nous nous engageons à développer les innovations qui y contribueront. Nous nous réjouissons de la signature de cette convention, car Microsol répond aux besoins vitaux des populations défavorisées, tout en contribuant à développer localement des écosystèmes vertueux, générateurs de valeur et de bien-être pour les populations. A nos yeux, Microsol préfigure les solutions innovantes qui peuvent être mises en œuvre dès demain, en Afrique comme ailleurs dans le monde », déclare Gilles Vermot Desroches, directeur du développement durable de Schneider Electric. Pour sa part, Thierno Bocar Tall, président directeur général de la Saber ajoute que « l’une des missions de la Saber est d’accompagner les Etats africains pour mieux exploiter leur potentiel dans les énergies renouvelables. La Saber, maître d’ouvrage délégué de l’Uemoa pour la réalisation de cet important projet, se félicite de la signature de la convention de mise en service du ‘Microsol’ qui contribuera à assurer la sécurité alimentaire, l’amélioration des conditions de vie des populations et de ce fait, contribuer au développement à la base dans l’espace Uemoa ».

Laisser un commentaire